Madagascar: Le pouvoir face à de multiples écueils

C'est une situation très délicate que le pouvoir affronte en ce moment. Tous les ennuis semblent arriver en même temps et il doit faire preuve de réactivité pour ne pas laisser la défiance s'installer.

Tout d'abord l'idée qu'il n'arrive plus à maîtriser la propagation du coronavirus se fait de plus en plus insistante au sein de la population et toute l'assurance montrée par l'équipe chargée de la lutte contre le Covid -19 est en train de s'effriter sur un tout autre plan, l'affaire du « kianja masoandro » qui suscite la controverse, risque de créer le divorce entre le président de la République et une partie importante de l'opinion. Le régime est en train d'affronter ses difficultés les plus sérieuses depuis son avènement et les jours à venir, doivent montrer comment il arrivera à se sortir de cette impasse.

La lutte contre le Covid- 19 est le problème principal auquel le régime doit faire face actuellement. Alors que les dispositions prises pour empêcher la propagation du virus avaient été prises, la situation s'est dégradée. En fait, les signaux se sont multipliés depuis une dizaine de jours. La multiplication des cas de contamination et les premiers décès ont commencé à susciter le doute dans l'esprit de la population . C'est de Toamasina que s'est propagée l'épidémie, la porosité des barrages sanitaires en étant la cause. Le déplacement vers d'autres régions d'habitants venant de cette ville a provoqué la création de nouveaux foyers de propagation.

Le limogeage de plusieurs responsables et leur remplacement ont été immédiats. Un renfort important des forces de l'ordre a été envoyé pour faire appliquer de manière très stricte les dispositions prises dans le cadre de cette lutte contre le Covid 19. Le président de la République va venir sur place aujourd'hui pour assurer la population de son soutien. La décision de réagir a été prise assez vite, et l'on attend de voir son effet, le plus haut personnage de l'Etat sentant le danger. Mais il doit aussi maintenant essayer de calmer le vent de fronde qui s'est levé après le pavé lancé par des journalistes à propos de ce fameux « Colisée » ou « kianja masoandro ». Les explications données par les communicants de la présidence de la République n'ont pas convaincu l'opinion. Le pouvoir va devoir faire face. Le cap va être difficile à franchir.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.