Cameroun: Financement de l'économie - Les assurances, maillon essentiel

Grâce à leurs moyens mis à la disposition des établissements bancaires, les assureurs sont des investisseurs institutionnels de poids.

« L'assurance est un pilier du développement économique ». Cette affirmation de Jacob Sindze, directeur général de AREA Assurances résume assez bien ce que sont les assurances pour l'économie. Il est donc difficile de faire des investissements sans y avoir recours. Au ministère des Finances, tutelle technique de ce secteur au Cameroun, on est d'avis que les assurances sont un maillon important du financement de notre économie. « Le fait que les compagnies d'assurances, investisseurs institutionnels mobilisent l'épargne pour le financement de l'économie nationale ne souffre d'aucun doute. Il s'agit pour cette profession de collecter les primes atomisées auprès des assurés pour en faire un volant significatif de trésorerie qui est investi, en attendant sa mobilisation pour le règlement des sinistres.

Ces investissements sont représentés par des actifs dans les bilans des compagnies d'assurances», explique Blaise Ezo'o Engolo, directeur des assurances au ministère des Finances. D'ailleurs, cela se voit au montant des actifs admis en représentation des engagements règlementés des assureurs du marché qui s'élevaient à 403 milliards de F en 2018. Dans les détails, 15,2% de cette somme, soit près de 61 milliards était sous forme d'obligations d'Etat et d'organismes internationaux, 16% en actions et obligations d'entreprises, 8,8% sous formes de prêts, 25,8% sous forme de droit réel immobilier et 27,2% en dépôt en banque.

Ainsi donc, les assureurs font partie des acteurs qui contribuent à renforcer la trésorerie des banques. Des moyens qui permettent de faire fonctionner l'économie nationale. Au travers de ses différents volets, l'assurance apporte une certaine sécurité à tout investissement surtout, dans un contexte de vulnérabilité. « L'assurance et l'assureur sont des maillons incontournables, mais malheureusement méconnus, ou mal connus, du développement de l'économie. L'industrie de l'assurance est le moteur du développement économique et social de la nation », poursuit Jacob Sindze. D'ailleurs, comme le précise Théophile Moulong, président de l'Association des sociétés d'assurances du Cameroun, l'importante contribution du secteur des assurances à l'économie du Cameroun a valu à ce marché la place de marché le plus dynamique dans l'espace de la conférence interafricaine des marches d'assurance (CIMA).

Et s'il ne fait donc aucun doute que le secteur des assurances contribue «au développement à travers le financement de l'État, et en servant de levier d'investissement auprès des autres entreprises du secteur de l'économie réelle », comme le précise M. Ezo'o, il reste que cette contribution pourrait être améliorée.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.