Cameroun: Inventions et innovations - Un forum africain en préparation

Une rencontre y relative initiée par le prince Kum'a Ndumbe III vient de se tenir à la fondation AfricAvenir international.

La Fondation AfricAvenir international à Bonabéri (Douala IV) a abrité, le 15 mai dernier, une séance de travail ayant trait à la préparation de la rencontre panafricaine du « Forum africain des inventeurs et innovateurs » prévu les 27 et 28 août 2020. Autour de la table, une vingtaine d'inventeurs et innovateurs venus du Cameroun et d'autres pays africains, pour discuter de leurs inventions.

Dans son introduction scientifique, le professeur émérite des universités, écrivain et président de la fondation AfricAvenir international, prince Kum'a Ndumbe III, a fustigé l'attitude de ceux qui contestent toute contribution des chercheurs et inventeurs africains, faisant des épidémies et autres maladies du business. Au mépris des vies humaines. Cas le plus symptomatique, celui du paludisme qui fait chaque année plus de 400 000 morts en Afrique avec 58 médicaments de laboratoires occidentaux qui sont nocifs, mais distribués avec l'onction d'institutions internationales. Plus question de se laisser faire avec le Covid-19.

L'Afrique qui, enregistre depuis quelques semaines plusieurs produits à même de combattre la pandémie, a son mot à dire. Avec environ 80% de sa population qui se soigne avec les produits de la pharmacopée, elle peut faire échec à l'hécatombe annoncée. Et de souhaiter qu'on revisite les copies des branches scientifiques de nos universités et facultés de médecine. L'Afrique, berceau de la science, est prête pour le grand débat scientifique mondial afin de mettre un terme à son génocide intellectuel et spirituel, qui n'a que trop duré, estime l'enseignant.

Principales thématiques retenues et développées : « L'Afrique des inventions depuis la nuit des temps », « La protection des inventions et innovations et le rôle de l'OAPI », « L'encadrement financier des inventions et innovations », « La valeur du génie africain », etc. Autant de thèmes et bien d'autres, qui ont donné l'occasion aux inventeurs/innovateurs de présenter leurs créations, de mieux se connaître, communiquer, se critiquer, se protéger et sortir de l'isolement et du dénigrement.

Reste à mobiliser les Etats et les citoyens, pour que ces enjeux collectifs deviennent visibles, qu'un changement de paradigme s'opère pour que la science, en transmettant le meilleur d'elle-même, permette à l'Humanité d'évoluer pour le bien-être de toutes les populations du monde.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.