Madagascar: Loi de finances rectificative - Le budget affecté au volet social à réviser

A la veille du face-à-face entre les députés et le gouvernement, un entretien entre la présidente de l'Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa et le conseiller au Haut commissariat aux droits de l'Homme des Nations Unies, Homer Kalamheu a eu lieu au Palais de Tsimbazaza. L'augmentation du budget alloué au volet social jusqu'à 20% dans le projet de loi de finances rectificative bientôt examiné au sein du Parlement a été évoquée lors de la rencontre entre les deux parties.

Les secteurs sociaux sont fortement touchés depuis la pandémie de Covid-19. À entendre l'explication de la présidente de l'Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa, « les priorités devraient s'étendre sur les infrastructures sanitaires dont la construction des hôpitaux. L'amélioration de l'accès des usagers dans les différentes offres devrait être inscrite dans le budget de l'État ».

Les députés se préparent à ouvrir les débats sur les différents volets prévus dans le projet de loi de finances rectificative. Vu que la rencontre avec les membres du gouvernement est prévue se dérouler ce jour, le sujet devrait être sans aucun doute parmi les points à aborder.

Madagascar a ratifié des conventions internationales sur l'amélioration des affaires sociales au profit de la population. Les Nations Unies suivent de près l'évolution de l'application des dispositions y afférentes. En marge de la décision prise en conseil des ministres la semaine dernière, le gouvernement entend prioriser la hausse du budget affecté aux secteurs sociaux, notamment l'éducation, la santé publique, l'eau et l'assainissement, l'habitat, l'énergie et les infrastructures routières.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.