Ile Maurice: Squatters à Pointe-aux-Sables - «Cé pa ban dimounn ki péna lakaz» dit Obeegadoo

Lors d'un point de presse ce mardi 26 mai, le ministre du Logement et de l'aménagement du territoire a parlé du problème des squatters qui ont été demandés d'évacuer les lieux en plein confinement. Selon lui, ceux qui ont érigé des structures ne sont pas à la rue...

D'emblée, Steven Oobeegadoo a fait savoir qu'il n'y a que six familles qui sont concernées. «Le 12 mai dernier, suite à des plaintes, les officiers se sont rendus sur place et ont constaté qu'il y avait 12 structures qui ont été érigées. Seulement six étaient habitées» a-t-il déclaré. Une semaine plus tard, le nombre est passé à 55 et aujourd'hui, il y en a plus de 66. Le ministre a précisé que même aujourd'hui, il n'y a que six maisons qui sont occupées. Les autres, avance-t-il, ont été construites par des gens qui ont leurs maisons ailleurs mais qui ont entendu qu'il y a un terrain de libre à Pointe-aux-Sables. «Ce ne sont pas des SDF. Ils ont des maisons ailleurs» a-t-il martelé.

Steven Oobeegadoo a aussi fait savoir que des officiers de plusieurs ministères se son déplacés pour aller à la rencontre des familles sur place et jeudi prochain, elles iront s'enregistrer à la Natinal Housing Development Company et la National Empowerment Foundation pour qu'elles soient inscrites sur la liste des bénéficiaires des logements sociaux.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.