Ile Maurice: Commerce - Des nouveaux points de ventes envisagés pour les coopératives

Ils anticipent les difficultés économiques. Sunil Bholah, le ministre des Entreprises et des coopératives, ainsi que des officiers ont eu une rencontre ce mardi 26 mai, au National Cooperative College de Terre-Rouge, avec les représentants de la fédération et des sociétés coopératives dans le secteur de la pêche, la culture de légumes et de fruits et l'élevage, entre autres.

Lors de la réunion, il a été annoncé que la création de boutiques des coopératives à travers l'île est envisagée. Le ministère de tutelle travaille actuellement sur le dossier. «Il y aurait des points de vente pour les producteurs de fruits, de légumes... Je pense que s'il y avait ces boutiques, il n'y aurait pas autant de complaintes des consommateurs concernant les flambées des prix, entre autres, durant cette période», a-t-il soutenu.

Car le but fixé compte trois axes, notamment d'augmenter la production locale, ce dont parle tout le monde, créer la richesse et l'emploi. Il estime que durant ces quatre dernières années, les bases, par exemple la restructuration des mouvements à travers la création du Mauritius Coorperative Alliance, ont été établies pour promouvoir les sociétés coopératives. Certaines mesures envisagées pourront être établies rapidement, d'autres prendront un peu plus de temps, surtout ceux qui nécessitent des permis, entre autres. Ce qui a rassuré certains des représentants des sociétés coopératives.

Par ailleurs, avec les 107 ans d'existence des coopératives et des années d'expérience dans à la production locale dans leurs domaines respectifs, le ministre a fait appel afin que le mouvement soit un partenaire du gouvernement surtout durant cette période pour le développement économique et social du pays. Comme les temps ont changé avec la pandémie, il suggère des actions pour rendre ces sociétés durables.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.