Angola: La révision de la Loi relative à l'investissement privé

Luanda — La révision de la Loi relative à l'investissement privé a été approuvée mardi par la Commission économique du Conseil des ministres angolais.

Améliorer la compétitivité dans l'attraction d'investissement privé, tel est l'objectif de cette mesure, indique la 5 ème session ordinaire de la Commission économique du Conseil des ministres, à travers un communiqué rendu public au terme de la réunion.

Cette mesure vise surtout à améliorer l'investissement direct étranger par la participation de grandes multinationales.

D'après le communiqué, l'idée consiste à assurer aux investisseurs des meilleures conditions de mise en œuvre de grands projets.

Le changement de la Loi suppose l'inclusion d'un nouveau régime, celui de contractuel qui permet de négocier les avantages et les facilités, en tenant compte de la spécificité des projets d'investissement, des impacts économiques et sociaux résultants de leur exécution, de l'appui à la production nationale et à la diversification des exportations.

Dans le domaine économique, la session, tenue sous la houlette du Président de la République, João Lourenço a approuvé le rapport des comptes de la Banque nationale d'Angola (BNA), document qui rapporte les activités économique et financière menées par cette institution durant l'année 2019.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.