Cote d'Ivoire: Réintégration de Sidy Diallo au COCAN de la CAF - Ce qu'en pensent des dirigeants de clubs et journalistes sportifs

Le président de la Fédération ivoirienne de Football, Augustin Sidy Diallo siégera à nouveau au sein de la commission d'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) pour la période 2019-2021. Il a été nommé membre de cette commission par le président de la CAF Ahmad Ahmad.

Déjà membre du comité, Sidy Diallo avait été rétrogradé à l'époque pour être mis dans le comité d'organisation du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN). Mais, il avait refusé de siéger au sein de cette commission.

Bien installé en tant que membre de la commission d'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) sous le président Hayatou en 2013, Sidy Diallo a continué à siéger jusqu'en 2017, à la faveur de la compétition au Gabon. Cette CAN 2017 a été donc sa dernière en tant que membre de la Commission.

En Égypte, à la CAN 2019, le patron du football ivoirien était bien loin de ses pairs de la commission.

Mais proche de sa sélection nationale. Afin de rétablir "l'ordre", le patron du football Africain Ahmad Ahmad et son comité exécutif ont décidé de le réintégrer au sein de cette commission où, il a apporté beaucoup en termes d'expérience et d'expertise.

Concrètement, Sidy Diallo fera partie de ceux qui planifieront dans les moindres détails l'organisation de la CAN 2021 au Cameroun. Il ne sera plus certes président de la FIF, mais il fera bénéficier de son expérience en la matière au niveau de la CAF.

L'annonce de cette nomination a été bien accueillie dans la sphère sportive ivoirienne. Des présidents de clubs et acteurs du football voient en cette nomination une reconnaissance du patron du football ivoirien.

« Je voudrais d'abord féliciter le président Sidy Diallo. Cette nomination tombe à point nommé. C'est une preuve de reconnaissance de la CAF à l'égard du président de la FIF pour le travail abattu pour le football durant ces années.

C'est donc le couronnement de ses efforts. Il a tenu bon pour maintenir le football ivoirien sur le bon chemin, la ligne droite.

Cette nomination vient corroborer son bilan qui est très positif. Il a permis à la Côte d'Ivoire de décrocher une seconde CAN. Il a tout donné au football ivoirien et c'est une belle manière de sortir de la scène locale et se positionner au plan africain.

C'est une forme de reconnaissance. Toute reconnaissance a un impact. C'est dire que cette nomination aura un impact sur le football ivoirien », a commenté Cissé Logossinan Président du Racing Club d'Abidjan.

Le président de l'Asi Club d'Abengourou, Adou Bernad au-delà de la joie exprimée, a formulé des prières afin que Sidy Diallo réussisse sa mission. «C'est avec joie que nous avons accueilli la nomination d'un des nôtres à la CAF.

Nous sommes fièrement heureux. Nous prions Dieu afin que sa mission soit bien accomplie. Sa nomination est une forme de reconnaissance des qualités et des efforts réalisés par Sidy Diallo pour le football Ivoirien. C'est dans cette optique, qu'il a été nommé. Cette nomination aura beaucoup d'impact sur le football ivoirien », a soutenu Adou Bernard.

Lys de Sassandra, présidé par Dia Mamadou voit en cette nomination une forme de préparation de la CAN 2023. Une CAN qui se déroulera en Côte d'Ivoire. « C'est une nomination légitime. Le président Sidy a beaucoup apporté au football. Nous organisons la CAN 2023, il est essentiel que nous soyons au sein du COCAN de la CAF pour mieux préparer notre CAN. Je pense qu'en dehors du président Sidy, il est important de rajouter quelqu'un d'autre comme le président Sory Diabaté. Il doit avoir au moins deux ou trois ivoiriens au sein de cette commission. C'est une sage décision de la CAF. Le président Ahmad Ahmad a choisi quelqu'un de très bien, il va beaucoup les aider. C'est un véritable chef d'entreprise. Il est rompu aux affaires et à l'organisation », a expliqué Dia Mamadou.

S'il est heureux pour le patron du football ivoirien, Eugène Diomandé, président du Séwé n'espère pas grande chose. « En tant qu'Ivoirien et acteur du football, cette nomination me fait plaisir. Mais je n'en espère pas grand-chose. Je suis habitué à voir les Ivoiriens dans les instances de la CAF et ne rien pèse du tout en faveur du football ivoirien et des clubs ivoiriens. Je ne sais pas si cela va apporter quelque chose au football ivoirien. Mais je suis heureux pour lui », a souligné Eugène Diomandé.

Du côté du WAC, l'on applaudit des deux mains pour saluer cette nomination qui intervient au terme de son mandat. « Chaque fois qu'un Ivoirien est appelé à fait valoir ses compétences à l'extérieur, il faut saluer cela. Tant qu'on peut faire la promotion d'un Ivoirien à l'extérieur, je salue cela. Je dis félicitation au président Sidy Diallo. C'est une publicité pour la Côte d'Ivoire. Sa nomination peut apporter quelque chose pour le rayonnement de notre football », a indiqué Koné Abackar président du WAC.

Ce qu'en pensent des hommes de médias

Les hommes de médias au niveau du sport ne restent indifférents devant cette nomination. Chacun y va de son analyse. « Très bonne décision. La sagesse gagne les différentes parties. J'apprécie. Il est à sa place. Il est président de fédération, il propose des noms pour les différentes commissions. Maintenant, qu'il se rende entièrement disponible pour les tâches qui lui seront dévolues », a analysé Fernand Dedeh, journaliste indépendant et consultant émérite.

Pour Annoncia Séhoué, chef de service sport au quotidien le Matin, cette nomination est un signal pour taire les différends dans la famille du football ivoirien. « La Côte d'Ivoire a des dirigeants de valeur. Je l'ai toujours dit, les acteurs du football ivoirien doivent viser haut et être dans les instances dirigeantes de la CAF et de la FIFA. La réintégration de Sidy Diallo est un signal et montre que les hommes doivent taire leurs différends à un moment pour l'intérêt général. C'est une bonne nouvelle qu'il reprenne sa place au sein de la faîtière africaine. Président encore en exercice de la FIF, c'est bien qu'il soit à la CAF et se réconcilie avec Ahmad Ahmad. Félicitations à lui et à la grande famille du football ivoirien qui essaie de parler le même langage de paix et de réconciliation en prélude aux élections à la FIF», a commenté Annoncia Séhoué.

En tout état de cause, cette réintégration du patron du football ivoirien au sein de l'instance faîtière du foot africain rassemble la famille du football ivoirien à quelques semaines de l'élection à la FIF.

Ange Kouadio

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.