Cote d'Ivoire: COVID 19/Aka Aouélé - "65% des cas positifs sont des hommes"

Le ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Eugène Aka Aouelé a relevé devant les sénateurs, le lundi 25 mai 2020 à Yamoussoukro que 65% des malades du Covid-19 en Côte d'Ivoire sont des hommes.

Eugène Aka Aouelé était l'invité du Sénat pour faire le bilan et les perspectives de la gestion de la crise sanitaire due à la Covid-19.

Il a, dans son exposé, rappelé que depuis la notification du premier cas de malade au Coronavirus le 10 mars 2020, en Côte d'Ivoire, c'est un plan de riposte sanitaire contre la Covid-19 de 95, 888 milliards FCFA qui a été adopté et mis en œuvre par l'État ivoirien.

" Ce plan a pour stratégie principale de dépister, isoler et traiter." a-t-il précisé. Il a indiqué qu'à ce jour (24 mai) , le pays compte 2376 cas confirmés dont 1219 personnes guéries, 30 décès et 1127 cas actifs. Il a fait savoir que 65% des cas positifs sont des hommes contre 35% de femmes.

Quant au taux de positivité, il varie entre 6 et 10%. Cependant, il a indiqué que ce taux diminue ces derniers jours. " Hier (24mai) , il était à 2%.

Et le nombre de guéris, pour la première fois 1219 est le plus important que le nombre de cas actifs 1127». Nous avons donc commencé à inverser la tendance. Et nous espérons que les résultats de cette semaine vont confirmer cette tendance. '", a souhaité le ministre.

Poursuivant, il a indiqué que le nombre total d'échantillons prélevés à la date du dimanche 24 mai, est de 23 444 ." Et l'âge médian des malades est de 39 ans avec des extrêmes de 1 à 85 ans.

Le taux de guérison est aujourd'hui de 52%", a-t-il détaillé. " C'est une très bonne performance, au regard de ce qu'on observe dans d'autres pays. Cela ne doit pas nous dire que la bataille est gagnée", a laissé entendre Eugène Aka Aouelé.

S'agissant du taux de décès dû à la Covid-19, il est d'1,2 % contre 2,5% pour l'Afrique de l'ouest, et 6,5% pour le monde."

Les décès observés sont survenus chez les personnes présentant des pathologies chroniques et des facteurs de risques tels que le diabète, l'asthme, l'hypertension artérielle, l'insuffisance rénale, cardiaque ou l'obésité.", a-t-il relevé.

« La propagation du virus est a priori moins importante. En effet, le nombre de personnes contaminées était estimé à 2 à 3 pour 1 cas confirmé, il serait plus proche aujourd'hui de 1 à 1,5% pour 1 cas confirmé.

Depuis la réouverture des écoles à l'intérieur du pays des nouveaux cas positifs de Covid-19 ont été notifiés dans des districts sanitaires hors du grand Abidjan. Notamment à Agboville, Aboisso, Adiaké, Dabou, Botro, Dimbokro, Katiola , Korhogo, Sassandra et Yamoussoukro.

Dans la répartition spatiale des cas du Covid-19, la cartographie de la COVID-19 notre que le foyer de la pandémie est toujours à Abidjan où on enregistre plus de 95% des cas soit 2265 cas et les districts sanitaires de Cocody et Bingerville 739 cas.

Et Marcory et Treichville c'est 803 les plus touchés " a dit l'émissaire du gouvernement aux senateurs . Par ailleurs, il a indiqué que pour la mise en œuvre du plan de riposte contre la Covid-19, quatre axes majeurs ont été définis.

À savoir la surveillance épidémiologique, le suivi des contacts, la prise en charge des malades et les activités de laboratoire.

Sur la prise en charge, le ministre de la Santé et de l'Hygiène publique a précisé que tout cas positif à l'intérieur du pays est référé à Abidjan, sauf certains malades qui ont été pris en charge à l'intérieur à cause de la forme simple de la maladie.

" À ce jour, aucun cas de décès n'a été enregistré à l'intérieur du pays. Ils le sont tous à Abidjan. La prise en charge se fait soit en milieu hospitalier et non hospitalier en fonction de la sévérité du cas, de la discipline et de la compréhension du patient. Nous avons une capacité réelle de 625 lits d'hospitalisation et 64 lits de réanimation.

En ce qui concerne, les activités de laboratoire, l'Institut Pasteur de Côte d'Ivoire réalise en moyenne 600 tests par jour .Aujourd'hui notre capacité de dépistage est de plus de 1000 tests par jour.

Car en plus de l'Institut Pasteur, le RETROCI et le laboratoire du CHU de Bouaké ont intégré le dispositif." a-t-il fait savoir.

Sur l'épineuse question de la distribution des masques, le ministre de la santé a indiqué que 25 millions de masques sont en train d'être distribués, et l'objectif c'est 200 millions de masques.

Une application pour suivre les cas contacts

Abordant le volet des perspectives , l'orateur du jour a confié qu'outre les mesures de prévention édictées par l'exécutif ivoirien, les services du ministère ont développé et mis en place une application, surtout pour l'INHP afin de suivre les cas contacts.

" Cette application permet la géolocalisation des cas contacts et lui permet également d'avoir des informations sur l'état de santé des personnes contacts.

Cela s'applique dès maintenant aux enseignants et élèves ayant rejoint leur établissement à l'intérieur du pays".

Aussi, a-t-il indiqué que les perspectives sont bonnes pour venir à bout de cette maladie. Pour ce faire, le ministre Eugène Aka Aouelé a invité l'ensemble des populations ivoiriennes à la discipline "

Les pays qui ont reçu à contenir la pandémie sont ceux, comme la Chine et la Corée du Sud qui ont eu une adhésion sans hésitation aucune, sans condition des populations à leurs stratégies de riposte", a-t-il fait remarquer.

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.