Sénégal: Deux jeunes âgés de 18 ans volent 2,5 millions de FCfa à leur oncle

Sous prétexte qu'ils ne pouvaient plus supporter de «compter les poteaux dans les rues » et de vivre au crochet de leur oncle, deux jeunes âgés d'à peine 18 ans, ont volé 2,5 millions de FCfa de leur tuteur. Attraits à la barre du Tribunal des flagrants délits de Pikine-Guédiawaye, le 19 mai dernier, pour association de malfaiteurs, vol avec effraction, ils ont reconnu les faits.

Les prévenus M.M. Guèye et M. Niane ont profité de l'absence de la partie civile, M. Niane, pour défoncer le tiroir de son magasin et emporter l'argent. Le seul point de divergence entre les parties, c'est que le plaignant soutient que le tiroir a été défoncé alors que les mis en cause déclarent qu'il avait oublié de le fermer.

Avec le butin, ils ont acheté de la marchandise. « Vous voulez vous engager dans le commerce, faire des bénéfices et vous volez de l'argent ? », s'est étonné le président du tribunal.

Au cours de l'enquête, les prévenus avaient confié aux policiers que, rentrés de la plage vers 17 h, ils ont eu l'idée du vol. M.M. Guèye a fait la suggestion à M. Niane.

Le lendemain de leur conversation, ils ont attendu que leur oncle soit absent pour vider le tiroir. M.M. Guèye a encaissé tout l'argent et n'a remis que 3.000 FCfa à Niane pour l'achat d'un téléphone, disant qu'il fallait garder le reste pour des marchandises.

«C'est l'oisiveté qui nous a poussé à agir ainsi. Nous ne voulions plus vivre au crochet de notre oncle. Nous lui avions fait part de notre projet et emprunté de l'argent pour démarrer une activité, mais il a dit qu'il n'avait pas d'argent », ont-ils tenté de se justifier.

Après le vol, a noté Me Théophile Kayossi, conseil de la partie civile, son client était très remonté, mais sa colère a baissé et il a décidé de pardonner.

Le procureur a requis deux ans dont six mois ferme, pour vol avec effraction et la relaxe pour l'association de malfaiteurs.

Le tribunal a suivi le parquet en disqualifiant les faits et a condamné les prévenus à deux ans dont trois mois ferme.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.