Sénégal: Transport ferroviaire - La Cfs prend le relais de Dbf

L'Assemblée nationale a voté, le 22 mai dernier, la loi portant sur les fonts baptismaux la société nationale « Les Chemins de fer du Sénégal » (Cfs) qui va remplacer Dakar-Bamako ferroviaire (Dbf).

Exit Dakar-Bamako ferroviaire (Dbf), place à « Chemins de fer du Sénégal » (Cfs). Les députés ont voté, le 22 mai dernier, la loi portant création de cette nouvelle société nationale.

Le rapport de l'intercommission des lois, de la décentralisation, du travail et des droits humains et celui de l'aménagement du territoire, de l'urbanisme, de l'habitat, des infrastructures et des transports de l'Assemblée nationale, tenue le lundi 18 mai, donne plus de détails sur les tenants et les aboutissants de cette nouvelle société.

Ainsi, le document indique que Cfs aura pour mission d'assurer la gestion du patrimoine ferroviaire de l'État du Sénégal, excepté celui du Train express régional (Ter), par la réalisation de toutes les opérations se rattachant directement ou indirectement à son objet.

Il précise également que pour éviter des doublons, Cfs va « se subroger à l'Agence nationale des chemins de fer (Ancf) dans ses droits et obligations découlant des activités qu'elle exerce pour le compte de l'État ».

Ainsi, tous les agents et biens de l'Ancf seront versés à la Cfs. Ce n'est pas tout, les actifs de l'ex Régie des chemins de fer du Sénégal (Rcfs) et de la Société nationale des chemins de fer du Sénégal (Sncs) seront aussi dévolus à la Cfs, précise le document.

De même, le personnel et l'actif de Dakar-Bamako ferroviaire seront versés dans Cfs qui sera chargé, en conséquence, de la liquidation de Dbf.

Par ailleurs, avec plus de flexibilité dans sa gestion financière, Cfs va chercher les financements pour la reconstruction et la modernisation du patrimoine ferroviaire national.

Il s'assurera aussi du suivi et du contrôle des conditions d'exploitation des chemins de fer du Sénégal par les sociétés minières et autres. Quant au Petit train de banlieue (Ptb), chargé du transport de passagers, il sera « redéployé à l'intérieur du pays ».

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.