Guinée: Réactions de Boncana Maïga, Tiken Jah et N'faly Kouyaté à la mort de Mory Kanté

Le chanteur et musicien guinéen Mory Kanté est mort vendredi 22 mai à Conakry. L'auteur du tube "Yéké Yéké" a démarré sa carrière dans les années 1970 avant de connaître une gloire internationale.

La chanson "Yéké Yéké" sortie en 1987 et enregistrée sur l'album Akwaba Beach deviendra un tube mondial qui a fait danser sur tous les continents. En 1988, une année après son lancement, "Yéké Yéké", chanté en malinké, a été classé dans le top 50 des hits parades en Europe et dans de nombreux pays. Il sera vendu à plus de 5 millions d'exemplaires.

Et à cette époque, Mory Kanté faisait déjà office de vétéran en matière de musique. Puisqu'il a démarré sa carrière professionnelle en 1971 au Mali alors qu'il n'avait que 21 ans.

La même année, Mory intègre son premier groupe de musique, le Rail Band, l'orchestre du buffet de la gare de Bamako dont le chanteur principal n'est autre qu'un certain Salif Keita.

Mory Kanté finira par le remplacer au micro.

A la fin des années 70, Mory Kanté poursuit sa route et s'installe en Côte d'Ivoire, pour notamment profiter de la qualité des studios d'enregistrement à Abidjan.

Au milieu des années 80, l'artiste quitte l'Afrique et pose ses valises à Paris, au moment même qu'émerge la notion de World Music.

Le public raffole alors de ses mélanges de musique traditionnelle et occidentale.

Des témoignages d'artistes africains ont inondé les réseaux sociaux pour exprimer leur tristesse après l'annonce la mort de cet autre géant de la musique africaine.

Le monde de la musique africaine vit un printemps cauchemardesque.

La scène musicale africaine déplore depuis fin mars les disparitions d'icônes internationales comme Aurlus Mabélé, Manu Dibango, Tony Allen, Idir et maintenant Mory Kanté.

L'auteur de "Yéké Yéké" est né le 24 février 1950 à Albadaria, un petit village du sud de la Guinée, près de Kissidougou.

Son père, El Hadj Djelifodé Kanté, était déjà un très vieil homme à la naissance de Mory, qui a grandi dans une famille qui compte 38 enfants.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.