Angola: Le PR convoque la société civile pour débattre de l'impact de COVID-19

Luanda — Le Président de la République, João Lourenço, a convoqué une réunion avec la société civile, afin d'évaluer vendredi l'impact de covid-19 sur l'économie et la vie des familles.

L'annonce a été faite, mardi soir, par le secrétaire à la Communication institutionnelle et aux Affaires de la presse du Président de la République, Luís Fernando.

Il a informé que le Président João Lourenço souhaitait s'entretenir avec la société civile pour étudier, évaluer et trouver des moyens à mettre en œuvre dans cette phase, après deux mois d'état d'urgence, qui a été remplacé par l'état de calamité publique.

Il a déclaré que des hommes d'affaires, des universitaires, des chefs religieux, des jeunes, des faiseurs d'opinion, des enseignants, des étudiants et des journalistes ont été invités à la réunion.

Pour Luís Fernando, la réunion est un signe de l'exercice d'une Présidence ouverte et d'une gouvernance de proximité, adoptée par le Président de la République, depuis le début de son mandat le 26 septembre 2017.

Depuis minuit du 26 mai, l'Angola observe "l'état de catastrophe publique", qui perdurera tant que subsistera le risque de propagation de la pandémie de covid-19.

"Cette phase comprend un ensemble de mesures destinées à assurer un meilleur équilibre entre la stratégie de santé pour prévenir et combattre la covid-19 et la nécessité de relancer progressivement l'activité économique et de retourner à une vie sociale normale", a-t-il déclaré.

Selon les informations fournies mardi par la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, le pays enregistre 71 cas positifs, dont quatre morts, 18 patients rétablis et 49 patients actifs en état stable. Fin

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.