Cameroun: Assemblée Nationale - Les 4 milliards de la polémique.

Une prime de quatre milliards Cfa a été allouée aux députés de la nouvelle mandature. Pour achat de véhicules et équipements divers. En pleine crise de la pandémie de corona virus. Une situation qui partage l'opinion publique.

L'information est survenue à un moment pas très indiqué. Le 12 mai 2020, le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, a, par décision numéro 20/1470 autorisé, le déblocage de la somme de quatre milliards cent quatre-vingt-dix-sept millions, au profit de Madame Achemetyae Mendouga Yolande, Agent comptable à l'Assemblée nationale, représentant les primes accordées aux députés nouvellement élus, pour achat des véhicules de fonction et d'équipements divers.

Le sujet s'est invité sur les chaines de radio et les plateaux de télévision. Et la polémique enfle. Fallait-il accorder une aussi importante somme d'argent aux députés au moment où leurs électeurs sont en proie à la covid19 qui nécessite d'importants financements ? Les avis sont partagés, les uns aussi divergents que les autres. Et pourtant, semble trancher Le Quotidien, un journal paraissant à Yaoundé, il s'agit d' « Une pratique normale », des Primes accordées aux députés nouvellement élus ...

Seulement, cet acte régalien du ministre des finances a fait l'objet de critiques de « ceux-là qui ont opté de dénigrer tous les actes posés à la fois par le chef de l'Etat et les membres du gouvernement » dénonce le journal. Un « Déblocage de 4 milliards aux nouveaux députés, bavardages inutiles contre Motaze » renchérit le journal Réalités Plus. Non sans indexer Quelques journaux qui amplifient pour rien et en mal l'acte du ministre des Finances qui a débloqué plus de 4 milliards aux nouveaux députés. Acte normal. A l'entame de chaque législature au Cameroun, le budget autorise au Minfi d'octroyer de l'argent aux élus pour qu'ils s'équipent. Ce n'est pas en 2020 que cela va changer. C'est un faux débat qu'il ne faut pas animer pour troubler les esprits. (Réalités Plus)

Pour le quotidien de l'économie, il s'agit plutôt des « milliards qui fâchent ». Alors que le Cameroun fait face à la pandémie de Covid-19, le ministre des Finances Louis Paul Motaze vient d'autoriser le déblocage de plus de 4 milliards Fcfa pour les primes, l'achat des véhicules de fonction et d'équipements divers aux députés nouvellement élus. Une décision qui a provoqué une vague d'indignation dans l'opinion.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.