Cote d'Ivoire: Transfert - Le salaire de Kessié au cœur du débat

Retourné en Italie où il doit reprendre les entraînements avec ses coéquipiers à partir du 1er juin, après un séjour à Abidjan, Franck Kessié est toujours au centre des discussions au sein de son club.

Selon son agent, le milieu de terrain ivoirien n'a pas l'intention de quitter les Rossoneri où son contrat expire en 2022. Cependant, en ce qui concerne son avenir à Milan, cela dépendrait de lui. S'il doit rester là-bas, il aura un nouveau contrat et, bien sûr, un nouveau salaire.

Alors que les dirigeants milanais aimeraient tirer profit de l'international ivoirien qui est sollicité en Angleterre, en France et même en Italie. En série A, Genaro Gattuso qui a été son entraîneur à Milan aimerait bien le compter dans son effectif à Naples où il exerce en ce moment.

Cependant, c'est sur le plan salarial que se trouverait la difficulté. L'été dernier, Wolverhampton avait reculé sur le dossier; Kessié exigeait un salaire de 4 millions d'euros (2,6 milliards de FCfa).

Pour s'attacher les services de l'international ivoirien, Naples devra donc proposer 4 millions d'euros ou, au moins, 3 millions d'euros ( 1,96 milliard de FCfa ), ce qui n'est pas loin des 2,8 millions d'euros ( 1,83 milliard de F Cfa) que perçoit actuellement le joueur ivoirien à Milan.

Les jours qui viennent seront déterminants pour le milieu défensif ivoirien qui, pour l'instant, se consacre à la reprise du championnat d'Italie.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.