Cameroun: « Seuls les manuels de Première et Lower/Upper sixth changent »

interview

Pr. Marcelin Vounda Etoa, secrétaire permanent du Conseil national d'agrément des manuels scolaires et des matériels didactiques (CNAMSMD).

Pourquoi la liste des manuels scolaires de l'enseignement secondaire rendue publique le 12 mai 2020 ne change pas réellement de la précédente ?

Rien ne change, conformément aux dispositions du décret du Premier ministre du 23 novembre 2017 qui consacre une durée de vie de six ans des manuels dans le programme. Toutefois, les nouveaux programmes basés sur l'approche par compétences (APC) entrant en vigueur de façon progressive, seuls les manuels de première et Lower/Upper sixth dont les programmes ont été validés l'année dernière changent, à compter de la prochaine rentrée scolaire. L'année prochaine, lorsque les nouveaux programmes des classes de Terminale auront été validés, la boucle de la refonte des manuels pour les conformer aux nouveaux programmes aura été bouclée pour le secondaire.

En est-il de même pour le primaire ?

Les nouveaux programmes du primaire ont été validés en 2018 mais face à la difficulté pratique de faire concevoir et produire tous les manuels de la SIL au CM2 à la fois, monsieur le ministre de l'Education de Base, afin d'en garantir la qualité, a prescrit l'évaluation graduelle et l'agrément progressif des nouveaux manuels. Ainsi donc dès la prochaine rentrée scolaire, seuls les manuels de la Maternelle et du niveau I (SIL et CP) seront nouveaux et ne changeront pas pendant six ans. Suivront le niveau II (CE1-CE2) l'année d'après, et le niveau III (CM1-CM2) deux ans plus tard.

Quid de l'enseignement technique ?

La situation de l'enseignement technique est singulière. La majorité des manuels dont les coûts de plusieurs sont prohibitifs sont produits par des éditeurs étrangers. Le foisonnement des disciplines et le peu d'intérêt des éditeurs locaux nous ont amenés à reconduire des titres de manuels parfois très anciens et pas toujours disponibles. Mais depuis deux ans, le Conseil national d'agrément des manuels scolaires et des matériels didactiques (CNAMSMD) et l'inspection générale de pédagogie travaillent à créer une dynamique de production endogène des manuels de l'enseignement technique.

Pourquoi certaines matières à l'instar de l'Histoire et de la Géographie en Première ou des Arts, Langues et Cultures nationales en 3e n'ont pas d'ouvrages au programme ?

Certainees matières n'ont pas de manuels parce que les minima en terme de qualité scientifique des contenus ne sont pas atteints. Les offres faites par les éditeurs sont alors rejetées et l'évaluation de leurs manuels renvoyée à l'année suivante. Les matières en question sont toutefois dument enseignées mais avec le programme officiel comme boussole.

Quelles assurances le CNAMSMD donne-t-il aux parents pour garantir la disponibilité des manuels, le respect des prix homologués et des listes agréées ?

La meilleure garantie de la disponibilité des manuels est le temps laissé aux éditeurs pour les imprimer et les importer, pour ceux qui impriment à l'étranger. Les éditeurs ont plus de cinq mois pour les manuels de Première et Lower Sixth. Pour les autres classes, les éditeurs font de simples réimpressions et ont toute l'année pour le faire.

Le respect des prix homologués ne peut être contourné puisque non seulement les listes officielles sont publiées, assorties des prix, mais les éditeurs ont obligation d'afficher lesdits prix sur la quatrième page de couverture des manuels.

Quant au respect des listes officielles, il s'impose à tous les établissements scolaires sur l'ensemble du territoire. Deux lettres circulaires des ministres en charge de l'éducation datées de 2018 le rappellent. S'y soustraire c'est s'exposer aux rigueurs de la loi. Depuis l'année dernière, nous avons informé la Conac de ce non-respect par certains établissements.

On parle de la gratuité de certains manuels du primaire dès la rentrée prochaine. Qu'en est-il exactement ?

Un programme conclu entre l'Etat du Cameroun et la Banque mondiale, le PAREC (Programme d'Appui à la Réforme de l'Education au Cameroun) comporte un volet dédié à l'acquisition de trois manuels : mathématiques, français et anglais pour le primaire dans nos deux sous-systèmes d'enseignement. Mais les livres à acquérir le seront, certes sur l'ensemble du territoire mais pour les écoles publiques exclusivement et non pour les élèves, pris individuellement.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.