Madagascar: Campagne vanille - Bras de fer entre producteurs et collecteurs

Entente infructueuse. La campagne de collecte de la vanille verte qui a débuté avant-hier dans le nord du pays aura été marquée par le désaccord flagrant entre les coopératives de producteurs et les collecteurs.

« Les collecteurs imposent un prix d'achat inférieur à cinquante mille ariary. Il y en a même qui fixent un maxima de vingt mille ariary le kilo. Pourtant, nous évaluons le prix de vente minima à cent cinquante mille ariary pour pouvoir couvrir nos frais et tirer un maigre bénéfice », déplore Sely Bemana, ancien maire de la commune d'Ambinany dans la région SAVA et président d'une coopérative de petit producteur de vanille dans la zone nord du pays.

L'année dernière, la vanille verte se négociait entre cent mille et trois cents mille ariary le kilo en début de campagne. « Dans notre village, le prix se situe entre deux cent cinquante mille à trois cent mille ariary le kilo. Si les deux parties campent sur leurs positions respectives, il y aura un risque de report de l'ouverture de la campagne », ajoute le président de cette coopérative. Les autorités locales actent déjà en médiateur sur ce différend opposant producteurs et collecteurs.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.