Soudan: Kabbashi appelle les citoyens de Dalanj à maintenir le tissu social

Dalanj — Le lieutenant-général Shams Eddine Kabbashi, membre du Conseil souverain de transition, a appelé les citoyens de la localité de Dalanj dans l'État du Sud-Kordofan à préserver le tissu social et la coexistence pacifique que la région était connue.

Kabbashi a décrit les récents événements de Kadugli comme sédition, calamité et catastrophe, dans le sens où ses causes sont normales, mais elles ont été placées dans un cadre laid et raciste et ce n'est pas le cas.

S'adressant mardi a une masse de population a Dalanj, en présence du ministre du gouvernement fédéral et de la délégation présidentielle qui l'accompagnait, Kabbashi a déclaré qu'il a donné des directives d'arrêter ceux qui étaient derrière les événements, exprimant sa surprise que personne n'ait encore été arrêté.

Il a appelé à abandonner la culture de protection du criminel et à le couvrir, qui a commencé à apparaître récemment, en disant: " Pourquoi le tueur devient avoir une tribu et une institution qui le protègent ?".

Il a souligné que le changement qui s'est produit dans le pays à travers la révolution de décembre est un grand changement, mais que l'un de ses inconvénients est la tentative de certains d'affaiblir les services de sécurité, et a poursuivi: "Lorsque l'inondation arrivera, elle n'exclura personne", notant que ceux qui parient sur l'apparition de différences dans les services de sécurité décevront leur pari.

Il a souligné la nécessité de porter les armes uniquement à l'appareil officiel, et il a dit: "Il est interdit aux individus de se déplacer en armes", ordonnant de former une force mixte pour imposer l'état de droit.

Il a donné une explication détaillée sur les pas pris dans le dossier de la paix sur la plate-forme de Juba, expliquant que la paix représente l'objectif principal des institutions du gouvernement de transition.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.