Tunisie: 7 morts par intoxication au méthanol à Kairouan - Un Aïd endeuillé !

Des jeunes de Hajeb El Ayoun, désireux d'échapper à la platitude de leur vie, ont vécu lundi un cauchemar lors d'une soirée bien arrosée par une eau de Cologne artisanale à base de méthanol, très toxique, et qui leur a été vendue par deux épiciers.

Souffrant de douleurs atroces et d'insuffisance respiratoire, 56 personnes ont été transportées vers différents hôpitaux de Kairouan, de Kasserine, de Mahdia, de Nabeul, de Tunis, de Sidi Bouzid et de Sousse.

Le gouvernorat de Kairouan enregistre une régression de son processus de développement et les indicateurs, qui sont au rouge, placent la région à la 22e position à l'échelle nationale. En outre, on y enregistre des taux élevés de suicide, de délinquance, d'abandon scolaire, d'analphabétisme et surtout de chômage qui touche beaucoup de jeunes, qu'ils soient diplômés ou non.

Par ailleurs, dans la plupart des délégations, c'est le désert culturel où il n'y a ni activités sportives et culturelles, ni divertissement, ni délassement, ni détente. Cela sans parler des maisons des jeunes et de la culture désaffectées. Ce qui pousse certains jeunes à de mauvaises fréquentations et à devenir dépendants de l'alcool et de la drogue, facilitant ainsi leur métamorphose en délinquants.

Il va sans dire que le mal-vivre dans les zones rurales est aggravés par les mauvaises conditions socioéconomiques et par l'absence d'écoute et d'encadrement au sein du milieu familial et scolaire.

L'effet du méthanol...

Et c'est dans ce contexte que beaucoup de jeunes de Hajeb El Ayoun, désireux d'échapper à la platitude de leur vie, ont vécu lundi un cauchemar lors d'une soirée bien arrosée par une eau de Cologne artisanale à base de méthanol, très toxique, et qui leur a été vendue par deux épiciers.

Prises de douleurs atroces et d'insuffisance respiratoire, 56 personnes ont été transportées vers différents hôpitaux de Kairouan, de Kasserine, de Mahdia, de Nabeul, de Tunis, de Sidi Bouzid et de Sousse.

Dr Ammar Jemli, directeur de la santé préventive à Kairouan, précise dans ce contexte qu'on a enregistré, jusqu'à mardi à 11h00, 7 décès dont 3 à l'hôpital Ibn El Jazzar, 1 à l'hôpital de Jelma à Sidi Bouzid, 1 à l'hôpital de Sousse et 1 à l'hôpital d'El Hajeb. «En outre, comme l'effet du méthanol peut avoir lieu de 24 à 48 heures après sa consommation, des patients continuent d'être acheminés à l'hôpital Ibn El Jazzar où on leur prodigue les premiers soins avant d'être transférés vers d'autres gouvernorats étant donné que Kairouan manque d'un service de réanimation médicale, d'équipements, de cadres médicaux et paramédicaux.

Plusieurs équipes médicales d'autres gouvernorats sont venues en renfort à l'hôpital de Kairouan... Parmi les décès, nous déplorons la mort de 3 frères âgés de 20 à 30 ans et c'est un vrai tsunami au sein de leur famille... », ajoute Dr Jemli.

Dr Chafiaa Bouhamed, responsable du service des urgences de l'hôpital Ibn El Jazzar, précise que l'état de santé des jeunes hospitalisés est plus ou moins grave avec une forte insuffisance rénale et une hypotension. En outre, 2 frères âgés de 17 et 22 ans ont presque perdu la vue puisque leur nerf optique a été atteint.

Par ailleurs, les unités de police ont arrêté un homme et une femme suspectés d'avoir vendu ce produit toxique et 87 litres ont été saisis, sachant qu'au total 412 titres ont été préparés.

L'enquête suit son cours à Hajeb El Ayoun où le taux de chômage est très important d'autant plus que plusieurs usines ont été fermées. Cela sans oublier le manque d'infrastructure de base, les terrains accidentés, le manque d'eau, la soif, le sol sablonneux et les conditions d'habitat archaïques.

Toutes ces conditions ont contraint beaucoup de villageois à l'exode à El Hajeb.

L'infrastructure de santé comprend 9 centres de soins et un hôpital de circonscription qui manque d'équipements, de cadres médicaux et d'ambulances, sachant que les accidents de la route sont très fréquents, surtout au niveau du GP3, ce qui cause des décès, vu l'éloignement de la ville de Kairouan, située à 75 km.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.