Cote d'Ivoire: Abengourou - Nommé ministre, Adom Roger reçoit l'onction du roi de l'Indénié

« Nous remercions le Président de la République pour l'honneur qu'il nous fait à travers la nomination d'un fils de l'Indénié à de hautes responsabilités de l'État. Le ministre Adom Roger n'appartient plus à la seule région de l'Indénié-Djuablin.

Avec ses nouvelles fonctions, il est désormais au service de la nation tout entière ». C'est en ces termes que Nanan Adjéi, porte-canne du roi Boa Kouassi III de l'Indénié, s'est exprimé à la cour royale, le 23 mai dernier.

C'était lors d'une cérémonie traditionnelle qui a réuni toutes les composantes de l'équipe dirigeante du royaume de l'Indenié-Djuablin.

Ce jour-là en effet, Adom Roger à qui revient désormais la gestion du ministère de la Modernisation de l'administration et de l'Innovation du service public, s'était rendu au Palais royal pour annoncer la nouvelle à la royauté, mais aussi et surtout pour solliciter l'onction du roi de l'Indénié et celle des mânes.

Dans une ambiance dominée par un rituel culturel local, Nanan Boa Kouassi III ( géniteur du ministre) et sa cour ont imploré le soutien des ancêtres pour aider le nouveau promu à réussir sa mission.

Ce dernier, après avoir reçu les félicitations et les encouragements du palais royal, a été invité à se mettre rigoureusement au service de la nation et à contribuer à l'avancement de la Côte d'Ivoire.

Au terme de la cérémonie, le nouveau ministre a exhorté les Ivoiriens à l'union et au travail pour le développement du pays.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.