Sénégal: Affaire SN HLM opposant le PCA au representant syndical - Ibrahima Camara condamné pour diffamation

Le différend qui oppose le Pca de la Snhlm, Moustapha Fall "Che", à l'ancien Secrétaire général du syndicat, Ibrahima Camara a été vidé hier, mardi 26 mai. Le Tribunal correctionnel a rendu son jugement en faveur du Pca, qui avait saisi la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane d'une plainte pour inviter Ibrahima Camara à s'expliquer sur les accusations tous azimuts portées contre lui, au mois de mai 2019.

Le sieur M. Camara a été déclaré coupable de diffamation et condamné à 6 mois avec sursis et de 2 millions de FCFA de dommages et intérêts, rapporte un de ses avocats Me Moussa Sarr.

Le tribunal donne ainsi raison à Moustapha Fall "Ché" qui avait poursuivi l'ancien Secrétaire général du syndicat de la Snhlm pour «diffamation, injures, diffusion de fausses nouvelles».

Pour rappel, le syndicaliste avait accusé "Ché" d'avoir réclamé au chef de l'Etat une augmentation de son salaire jusqu'à 3.600.000 de FCFA brut. Ce qui lui faisait, selon lui, un salaire net de 2.500.000 FCFA.

Pis, le syndicaliste avait réclamé son départ suite à l'achat d'un véhicule V8 à 45 millions de FCFA. Il lui avait aussi reproché de les avoir accusés d'avoir contracté un prêt de 120 millions et bénéficié d'un chèque de 16 millions pour la fête du 1er mai.

Pour toutes ces choses, lui et ses camarades avaient déclaré leur Pca persona non grata. Des accusations que les robes noires de Moustapha Fall "Ché", non moins Secrétaire général national du parti "Actions patriotiques de libérations" (Apl) "Dogg Boumou Gacee", avaient qualifié de tentative de dénigrement, d'intox et de diffamation. Car, selon eux, le pouvoir décisionnel revenait au Directeur général et non au Pca.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.