Gabon: Eau et électricité - La gratuité, mais pas pour tous

La Société d'Energie et d'Eau du Gabon a entamé le lundi 25 mai dernier la deuxième phase de gratuité d'eau et d'électricité à travers le territoire national. Seulement, cette mesure de gratuité voulue par Ali bongo Ondimba afin de lutter efficacement contre le coronavirus, sera applicable à une catégorie de Gabonais.

La deuxième phase de gratuité a été fortement revue par la SEEG. En ce qui concerne l'électricité, seules les familles qui disposent d'un compteur de puissance maximale équivalent à moins de 3KW bénéficieront d'un montant de 20.000 francs par mois. En effet, ces familles qui sont des clients sociaux sont classées par la Société d'Energie et d'Eau du Gabon dans la catégorie des Gabonais économiquement faibles. Par contre dans la première phase, toutes les familles avaient été prises en compte.

En ce qui concerne la gratuité de l'eau, seuls les clients sociaux dont la consommation mensuelle ne dépassant pas les 15m3 sont désormais concernés par la deuxième phase lancée par dame SEEG, au grand dam du reste de la population. Ces clients seront crédités d'un montant de 15.000 francs CFA

Les mesures qui devaient s'étendre sur l'ensemble du territoire national ne suivent pas, surtout qu'elles viennent du président de la République Ali Bongo Ondimba. Et la SEEG n'a donné aucune explication sur cette parodie qui est présentée à une partie de la population délaissée.

ICI le lien de téléchargement : http://edan.seeg-gabon.com/seeg  et le Call center numéro gratuit 1442

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.