Sénégal: Sédhiou - Prévention de la COVID-19 via les points d'entrée terrestres

L'organisation internationale pour les migrations (OIM) déroule des activités de soutien au comité de lutte contre Covid-19 pour circonscrire la propagation et l'extinction des foyers déclarés.

Cette mission était à Sédhiou hier, mardi 26 mai, en collaboration avec l'organisation mondiale de la santé (OMS) avec l'appui du ministère de la Santé et de l'action sociale. Les zones cibles sont les points d'entrée terrestres des régions de Sédhiou, Kolda, Kédougou et Matam

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, il y est spécifié que la mission «vise à appuyer le gouvernement du Sénégal à renforcer le dispositif de contrôle sanitaire mis en place au niveau des points d'entrée terrestres des régions susmentionnées».

Cette collaboration, indique l'édit, «permettra d'évaluer les capacités et les besoins de santé aux points d'entrée ciblés en collaboration avec les régions médicales, les districts sanitaires et les postes de santé et de soutenir, sous leur coordination, les activités de formation des forces de défense et de sécurité et les relais communautaires dans la communication des risques, la prévention, la détection, la notification et la gestion des maladies à potentiel épidémique».

En recevant les produits et équipements de lutte contre la propagation de Covid-19, le préfet du département de Sédhiou a exprimé toute sa satisfaction.

«Nous tenons dans un premier temps à remercier l'organisation internationale pour les migrations (OIM) accompagnée de l'organisation mondiale de la santé (OMS) et du haut conseil des réfugiés (HCR) venue nous apporter des produits d'hygiène, des thermo flashes, des dispositifs de lavage des mains», a déclaré Ibrahima Fall.

L'OIM s'engage dit-il, «à assurer aussi la formation des acteurs de terrain pour un meilleur suivi des mesures barrières. Je signale également que l'OMS est déjà en activité à Sédhiou depuis l'apparition du premier cas de covid-19 et cette présence nous vaut beaucoup de satisfaction».

Le chef de l'exécutif départemental Ibrahima Fall de relever «cette synergie d'action au niveau du système des nations unies permet d'impacter au mieux sur les activités et donc les résultats à atteindre.

Nous sommes dans un contexte où le besoin de renforcement des mesures barrières est plus pressant avec notamment la reprise des cours dans les classes d'examen. C'est aussi un mécanisme de renforcement du dispositif de contrôle au niveau des frontières».

Enfin le communiqué de l'OIM précise que les activités cibles sont menées dans le cadre du projet de renforcement des capacités de santé publique aux points d'entrée du Sénégal, financé et appuyé techniquement par les Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies (CDC).

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.