Tunisie: Répercussions de la crise du coronavirus sur l'infrastructure hospitalière - Nette amélioration qualitative

La menace liée à l'épidémie du Covid-19 s'est transformée en véritable chance et opportunité pour les professionnels de santé et les investisseurs qui ont redoublé d'effort pour améliorer les prestations de soins et la prise en charge des malades.

Des unités médicales flambant neuves spécialement dédiées à la prise en charge des malades Covid-19 à Sousse, Bizerte et Djerba, des services et blocs renforcés par une plus grande capacité d'accueil et un plus grand nombre de lits destinés à l'hospitalisation des malades... Le flot des bonnes nouvelles s'est abattu sur les institutions sanitaires tunisiennes qui ont saisi l'aubaine de la crise sanitaire pour en ressortir grandies et plus fortes grâce à un élan de solidarité sans précédent visant à venir en aide au système sanitaire national afin de faire face à la crise. «A toute chose malheur est bon». Cet adage correspond bien à la situation actuelle des hôpitaux tunisiens qui vivent le meilleur des paradoxes. Ils ont été submergés ces derniers temps par le nombre de cas déclarés positifs au nouveau coronavirus.

Pour autant, ils ont su tirer leur épingle du jeu grâce à la mobilisation nationale et internationale contre la pandémie du Covid-19. La manne financière de l'Organisation mondiale de la santé, les aides internationales et la Caisse nationale de solidarité 1818 contre ce fléau qui fait rage aux quatre coins de la planète ont apporté un coup d'accélérateur aux hôpitaux tunisiens qui ne sont pas suffisamment outillés pour faire face à la pandémie. Les hommes d'affaires et les bénévoles dans leurs régions respectives ont mis la main à la poche pour sauver chaque malade du Covid-19 où qu'il soit et quel qu'il soit.

Un mal pour un bien

Pourtant, des anciens ministres de la Santé ont fait des pieds et des mains pour obtenir des fonds en vue d'améliorer les structures sanitaires en Tunisie. Finalement, il a fallu qu'une crise sanitaire survienne pour que des fonds soient finalement levés au profit du système national de santé. Elle a donné un coup d'accélérateur à la qualité des prestations de services en Tunisie. Les 2 derniers mois ont permis donc aux structures sanitaires de connaître un nivellement vers le haut en matière de qualité et d'accès aux soins sur toute la Tunisie avec la construction en un temps éclair de centres Covid-19. Cela a permis aux hôpitaux de bénéficier d'une meilleure structure d'accueil et de prise en charge des malades et assainir l'état de l'infrastructure en général qui était complètement dramatique, on le rappelle, sous l'égide des anciens ministres.

Aujourd'hui, la Tunisie se remet progressivement de l'épidémie du coronavirus avec un net recul du nombre de cas positifs. Les efforts du gouvernement, de la société civile, des particuliers et de la population elle-même ont fini par payer.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.