Tunisie: CAB | Infrastructure sportive - Ça grogne !

Une marche pacifique finit en queue de poisson ...

On a régulièrement prévenu que l'affaire du Stade 15-Octobre constituait une source à problèmes multiples à Bizerte. L'opération d'engazonnement du terrain prévue depuis décembre 2016 et qui devait durer quelques mois n'a toujours pas abouti. Cela fait presque 4 ans que les supporters «jaune et noir» se patientent ... sans succès ! Quand on sait que la ville comprend intra muros autour de 120 mille habitants et dont le seul loisir est le sport et particulièrement le football, on comprend pourquoi les fans inconditionnels du club phare du Nord ont organisé une marche, avant-hier, dans les principales artères, interpellant le gouverneur et le maire de Bizerte. Tous ces jeunes qui ont constitué une foule dense étaient là pour réclamer la reprise des travaux à l'arrêt. Il n'y a pas que le 15-Octobre qui souffre du laisser-aller des responsables. C'est toute l'infrastructure sportive qui est malmenée dans cette partie du pays. On pense à l'annexe, au terrain du Nord, à celui de la rue Constantinople, à la salle Fatnassi, à la piscine municipale...

Rien ne va !

Bref, rien ne va ! Le but de cette énième manifestation est de sensibiliser les autorités concernées sur la frustration des jeunes de ne pas pouvoir accéder à leur terrain fétiche et de soutenir leur équipe favorite qui se trouve dans une mauvaise passe. Rien de plus légitime ! Seulement, comme dans tout rassemblement, il y a toujours des intrus qui accomplissent des actes de vandalisme. On a assisté alors à une intervention musclée des autorités sécuritaires qui ont utilisé des bombes lacrymogènes pour disperser la foule. Il va sans dire qu'on a procédé à des arrestations, comme d'habitude... à Bizerte! Il est plus que temps que les principaux responsables et donc les vrais fauteurs de troubles fassent leur mea culpa. Espérons que les parties visées sauront apporter la réponse le plus rapidement possible. Il y va de la sécurité de la ville !

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.