Ile Maurice: La CJP demande un budget davantage centré sur la qualité de vie et l'environnement

La Commission Justice et Paix (CJP) du diocèse de Port-Louis a envoyé ses propositions budgétaires au ministre des Finances mardi 26 mars dernier.

Dans ce document de quatre pages, la CJP demande à ce que le budget 2020/2021 soit davantage centré sur l'amélioration de la qualité de vie des Mauriciens, qui passe par des progrès en matière de santé, d'éducation, de bien-être, de même que sur la préservation de l'environnement, que sur le Produit Intérieur Brut et la croissance économique.

«Une économie verte, collaborative, régénérative et circulaire créera des emplois à un moment où le pays fait face à une hausse conséquente du chômage et permettra au gouvernement d'atteindre son objectif d'économie inclusive et durable pour Maurice», souligne la CJP.

Cette demande est en ligne avec celle du Pape François, qui dans sa lettre encyclique Laudato Si no 194, soutient «qu'un développement technologique et économique qui ne débouche pas sur un monde meilleur et une meilleure qualité de vie pour les citoyens, ne peut être considéré comme un progrès».

Les propositions du CJP reprennent les catégories figurant dans l'indice de bien-être de l'Organisation de coopération et de développement économique et auxquelles elle a ajouté deux autres catégories. Ainsi, en matière de logements, la CJP réclame :

un nouveau schéma, qui abandonne la construction de logements sociaux pour promouvoir des zones d'occupation humaine aux méthodes de construction abordables et de concepts d'esthétisme, implantées dans un environnement vert, convivial pour la famille et inclusif.

La mise sur pied d'une unité spécialisée dans le règlement des problèmes de squatters au sein du ministère du Logement et des Terres pour accompagner les personnes sans terre et les foyers qui squattent afin de les autonomiser progressivement et les mettre en face d'options légales, durables et permanentes.

L'augmentation par 25 % du nombre de logements construits par la National Housing Development Company et réservés aux foyers listés sur le registre social.

Par rapport à l'emploi, la CJP estime que le gouvernement doit continuer à aider ceux qui seront bientôt au chômage, ceux qui seront obligés de prendre un congé sans solde, les personnes travaillant à leur compte afin que ces personnes puissent remplir leurs obligations financières et familiales. «Ce plan doit offrir un bénéfice de 100 % à ceux qui gagnent le salaire minimum et de l'ordre de 50 % pour ceux qui gagnent plus avec un minimum équivalent au salaire minimum et un maximum de Rs 25 000.» En retour, les bénéficiaires de cette aide doivent accepter de donner jusqu'à 50 % de leur temps à une organisation non gouvernementale ou aux travaux d'utilité publique selon leurs compétences ou capacités. Et pour que les employés menacés par le chômage ne perdent pas leur droit aux indemnités de licenciement, la CJP souhaite la création d'un fonds spécial pour permettre le paiement de 15 jours par année de service sur une période d'un an.

Sous la catégorie de l'emploi, la CJP demande au gouvernement de soutenir les petites et moyennes entreprises à travers la Banque de Développement de Maurice et le Covid-19 Solidarity Fund en mettant un accent particulier sur des secteurs tels que l'agriculture, incluant l'éducation et la formation à l'agriculture, la santé et le travail social, l'éducation et la formation à la culture (histoire, art, musique, théâtre en vue d'offrir aux touristes une expérience plus authentique), une économie verte et circulaire et l'encouragement et la facilitation à la création d'entreprises se spécialisant dans le recyclage et la transformation des déchets.

Pour ce qui est de la communauté, la CJP propose un nouveau cadre dans la lignée du plan Marshall pour promouvoir le développement communautaire et éliminer les poches de pauvreté et lutter contre les dimensions collectives de celle-ci et de l'extrême pauvreté. Elle estime qu'il faut aussi inclure des stratégies en faveur des pauvres dans toutes les mesures économiques.

La CJP est d'avis que l'agriculture devrait avoir la part belle dans l'éducation avec l'introduction de l'agro-écologie dans le programme d'études du primaire, la mise sur pied dans toutes les écoles d'un jardin pratiquant l'agriculture biologique, qui serait entretenu par les élèves sous la supervision d'enseignants dédiés et de membres du personnel scolaire désignés. La CJP demande aussi au gouvernement d'instaurer un système de bourses dans une école agricole locale, incluant l'accès à des lopins de terre aux dix meilleurs étudiants en agro-écologie. Tout comme elle réclame une formation technique et professionnelle innovante et aux normes internationales dans les matières suivantes : la menuiserie, la maçonnerie, le nettoyage, l'électrique, l'électronique, la mécanique, l'informatique, le système informatique et les réseaux, la plomberie, la peinture, le jardinage, la couture, le tricot, le repassage, la coiffure, l'esthétique, la cuisine, le tri des déchets et le recyclage, la chaussure et la cordonnerie, le rotin, la pêche, l'économie circulaire et la réparation/rénovation. La commission suggère aussi le développement de cours de formations universitaires en ligne et techniques orientés vers des débouchés professionnels innovateurs et motivants.

Pour ce qui est de l'environnement, la CJP propose huit mesures :

Que le gouvernement donne des incitations aux foyers pour qu'ils investissent dans des panneaux solaires, dans la collecte d'eau de pluie, la culture bio et la permaculture, l'aménagement de jardins potagers et de vergers et dans la mise en terre de plantes endémiques.

Que les institutions religieuses, qui prévoient de créer des jardins et planter des arbres fruitiers et décoratifs, bénéficient gratuitement de semences à cet effet.

Que le gouvernement soutienne un programme d'aménagement paysager pour rehausser les places publiques et communes où chaque citoyen pourrait profiter d'un environnement vert, ouvert, sécurisé et sain.

Que la police de l'environnement reçoive des équipements pour mesurer le niveau sonore afin qu'elle puisse lutter de façon plus proactive et efficace contre la pollution sonore.

Que les pénalités pour toutes les activités polluantes soient augmentées.

Que le gouvernement introduise un cadre légal pour le tri des déchets, leur collecte, leur disposition, leur traitement et recyclage, soit le tri sélectif et augmente le nombre de poubelles dans les lieux très fréquentés, incluant dans tous les projets de morcellements.

Que les dispositions de l'Environmental Impact Assessment (EIA) soient renforcées et que la publication des rapports EIA devienne obligatoire.

Que les citoyens soient encouragés à planter des bananiers, qui en sus de fournir l'alimentation, donnent des feuilles qui peuvent être recyclées en assiettes et plats, de même qu'en emballages.

.La CJP souhaite, en matière d'engagement civique, que le gouvernement lance une campagne nationale pour promouvoir l'unité nationale et ainsi aider ceux qui vont vivre des moments difficiles et qu'il encourage l'introduction d'un programme de mentorat où les professionnels à la retraite seraient encouragés à coacher les étudiants dans des écoles à faibles performances.

La santé constitue un autre gros morceau pour la CJP. Elle propose que l'Etat encourage les Mauriciens à se diriger vers l'autosuffisance alimentaire et à être moins dépendants des importations en plantant dans leur arrière-cour et en faisant la promotion de produits locaux comme le fruit à pain, le manioc et le moringa. La CJP est en faveur des téléconsultations dans certains cas, de même que pour les suivis médicaux. Elle souhaite que le gouvernement encourage la production alimentaire traditionnelle et biologique «qui aura une incidence positive sur la santé de la population», impose une taxe sur les boissons gazeuses pour réduire leur consommation et leur impact négatif sur la santé, encourage le développement d'emplois dans les secteurs humains comme le Nursing, le pourvoi de soins, les soins à domicile. La commission estime que le gouvernement doit faire la promotion d'emplois dans le secteur de la santé et le social pour les animaux comme le toilettage, les premiers soins et le service de promenades des chiens. La CJP demande à ce que les étudiants fraîchement diplômés en médecine soient intégrés dans des programmes d'internat et dans les services gouvernementaux et qu'il encourage les étudiants à se tourner vers des filières médicales et de spécialisation médicale destinées au nombre croissant de personnes souffrant de troubles mentaux.

La CJP a aussi son avis sur la sécurité et réclame un renforcement des organismes chargés de superviser toutes les formes de haine raciale et d'extrémismes pouvant surgir dans des moments difficiles, que le gouvernement mette en place des plans de soutien pour les associations de surveillance des quartiers et augmente les contrôles policiers à vélo afin d'agir comme un élément dissuasif et que ces policiers deviennent des modèles sains à suivre.

Finalement, en matière d'équilibre entre le travail et la famille, la CJP estime que le gouvernement doit envisager et encourager l'investissement en économie du sport comme nouveau pilier du développement et encourager la pratique d'activités sportives avec l'aménagement de pistes de marche et de jogging dans les zones rurales et dans les quartiers des villes.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.