Angola: COVID-19 - CFM reprend la circulation le 10 juin

Lubango — Le Chemin de Fer de Moçâmedes, CFM-E.P, reprend la circulation le 10 juin, avec quatre liaisons provinciales hebdomadaires entre les villes de Lubango, province de Huíla, et de Menongue, à Cuando Cubango.

Se confiant à l'Angop, mercredi, à Lubango, le président du conseil d'administration du CFM-EP, Daniel Domingos Quipaxe, a déclaré que le moment imposait quelques ajustements dans les procédures d'exploitation, qui sont, entre autres, la réduction de sept à quatre trajets hebdomadaires, avec la moitié de sa capacité.

Face à la situation actuelle, imposée par le covid-19, le train transportera seulement des passagers vers Lubango, Quipungo, Matala, Cuvango (Huíla), Cuchi et Menongue (Cuando Cubango).

Avant d'être décrétée de l'état d'urgence, sur un parcours de 502 kilomètres, il y avait des arrêts dans les 36 stations.

Selon la source, pour chaque station, le CFM-EP disposera d'un wagon de 75 sièges qui ne pourra transporter que la moitié de sa capacité.

Daniel Quipaxe a souligné que les mesures de prévention contre le covid-19 sont prévues, car les wagons seront désinfectées avant chaque voyage, en plus de mettre à disposition du gel d'alcool à l'entrée, des appareils avec du savon et de l'eau dans les stations. Les fonctionnaires du CFM et les passagers devront porter des masques.

La circulation du train de voyageurs dans le CFM a été suspendue le 27 mars, en raison de l'état d'urgence qui était en vigueur jusqu'au 25 mai. L'entreprise publique ne transportait que des marchandises conteneurisées, du granit, du carburant et de lubrifiants sur la liaison Lubango - Namibe et vice versa.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.