Afrique: COVID-19 - L'Afrique réitère son soutien au DG de l'OMS

Luanda — Le groupe africain de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a réitéré, lors de la dernière Assemblée mondiale de la santé, le soutien aux efforts du directeur général de cet organisme, Tedros Ghebreysus, dans la lutte pour atténuer les effets nocifs de Covid-19.

Ce fait a été mentionné par l'ambassadeur d'Angola auprès des Bureaux des Nations Unies et d'autres organisations internationales, Margarida Izata, lors de la 73e session de l'Assemblée mondiale de la santé, tenue à Genève (Belgique) du 18 au 19 mai.

Lors d'une conférence faisant allusion à la Journée de l'Afrique (25 mai), tenue sous le thème «Covid-19: impact et réponse du continent africain», elle a déclaré que le groupe avait eu des discussions au siège de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour l'opérationnalisation de la chaîne mondiale du commerce des médicaments et autres produits de santé.

Pour cette raison, a-t-elle souligné, les représentants africains à Genève sont convaincus que seule une action concertée, ciblée et transparente réussira à consolider la coopération entre l'Afrique et l'OMS, surtout pour atteindre des objectifs communs.

Margarida Izata a déclaré que ces objectifs comprenaient le renforcement des systèmes de santé nationaux, l'opérationnalisation du fonds d'urgence sanitaire de l'Organisation mondiale de la santé, créé dans le passé pour lutter contre d'autres épidémies.

Elle a ajouté que le directeur de l'OMS avait informé ce fait dans une lettre adressée aux présidents des États membres, mais avec la pandémie, «des doutes, des théories du complot et des reproches sont apparus».

"Dans ce contexte, le groupe africain a senti la responsabilité qui incombait à un fils d'Afrique et a cherché, dès le départ, à maintenir un dialogue franc et ouvert avec le directeur général de l'OMS, à la recherche d'un modus operandi commun", a-t-elle précisé.

Selon la diplomate angolaise, la 73e session de l'Assemblée mondiale de la santé, à laquelle ont assisté certains chefs d'État et des ministres de la Santé de tous les États membres, s'est déroulée dans un climat de grande attente, compte tenu des manifestations exprimées explicite ou implicitement contre la direction de l'OMS.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.