Burkina Faso: Année scolaire 2019-2020 - Les élèves, désormais situés sur leur sort

L'hebdomadaire Conseil des ministres s'est tenu, le mercredi 27 mai 2020, à Kosyam sous la présidence du chef de l'Etat, Roch Marc Christian Kaboré. Plusieurs questions étaient à l'ordre du jour, notamment la reprise des cours pour les classes d'examen, le 1er juin prochain.

La gestion de l'année scolaire perturbée par la maladie à coronavirus a été l'un des principaux dossiers à l'ordre du jour du Conseil des ministres du mercredi 27 mai 2020.

Selon le ministre de l'Education nationale, de l'Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouaro, le conseil a décidé de considérer l'année scolaire comme achevée au préscolaire.

Quant au primaire, les élèves des classes de CP1, de CE1 et de CM1 vont passer en classe supérieure, « quelle que soit leur moyenne », a précisé le ministre. « Les classes de CP2, de CE2 et de CM2 qu'ils vont rejoindre permettront la consolidation des acquis.

A cet effet, nous avons souhaité qu'à la rentrée prochaine, chaque enseignant puisse évoluer avec sa classe de l'année précédente, dans la mesure du possible, afin de mieux suivre les élèves », a fait savoir M.Ouaro.

Quant aux élèves des classes de CP2 et de CE2, mais aussi ceux des classes intermédiaires du primaire, du post-primaire et du secondaire, ils passeront en classe supérieure sur la base de leurs meilleures moyennes des trimestres et/ou semestres, en fonction des établissements, a relevé le Pr Ouaro.

Concernant les classes d'examen, la rentrée scolaire aura lieu le 1er juin et les cours se poursuivront jusqu'au 11 juillet prochain.

Les examens du CEP, du BEP et du BEPC se dérouleront du 14 au 28 juin et ceux du BAC, du 3 au 27 août, foi du gouvernement. En tout ce sont 800 500 élèves qui sont concernés par les examens.

Le ministre de l'Education nationale a précisé que les enseignants des classes intermédiaires sont d'office réquisitionnés, du 1er juin au 15 juillet 2020, pour soutenir leurs collègues dans la sensibilisation au coronavirus. Selon le Pr Ouaro, la rentrée administrative 2020-2021 est fixée au 15 septembre prochain et la rentrée scolaire, au 1er octobre.

Pour ce qui est de la disponibilité des masques pour la reprise des cours, il a indiqué qu'à la date du 26 mai 2020, son département a déjà réceptionné 768 000 masques.

Et de préciser que plus de 82 000 cartons de savon ont été distribués dans les régions et les provinces. Un module de sensibilisation à la COVID-19, validé par le ministère de la Santé, a été reproduit en 120 000 exemplaires pour être mis à la disposition des enseignants.

Le ministre en charge de l'éducation nationale a confié que des rencontres sont prévues avec les parents d'élèves et les syndicats pour demander leur appui.

Au titre du ministère de l'Economie, des Finances et du Développement, le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, a informé que le conseil a adopté un rapport relatif à des faits d'indiscipline « d'une extrême gravité » commis par trois agents dudit département.

« Au regard de l'extrême gravité de ces actes d'indiscipline, conformément à l'article 158 de la loi portant statut général de la Fonction publique de l'Etat, le conseil a décidé de leur révocation », a-t-il déclaré.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.