Soudan: Le pays et l'ONU signent un mémorandum sur la mise en œuvre de voyage

- Le gouvernement soudanais et le Bureau des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme ont achevé aujourd'hui le matin le chant d'un protocole d'accord pour commencer la mise en œuvre de la matrice des programmes de voyage en raison de la politique d'isolement pratiquée à l'échelle mondiale, en raison de la crise corona (Covid-19), qui a imposé l'incapacité de se réunir directement, à l'intérieur des États-Unis et aux Nations Unies, a commencé le mardi 12 mai 2020, le processus de signature d'un protocole d'accord entre le gouvernement soudanais représenté par la Mission permanente à (New York) et le Bureau des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme en arabe et en anglais , avec laquelle la signature a été complétée ce matin, le 27 mai 2020, lors d'une cérémonie célébrée par le biais du système de technologie vidéo, pour commencer à mettre en œuvre la matrice du programme de voyage.

L'Ambassadeur Omer Mohamed Ahmed Siddig, Représentant permanent du Soudan auprès des Nations Unies à New York, a signé au nom du Gouvernement soudanais, ainsi que pour les Nations Unies, M. Valdemir Vernkov, Secrétaire général inféré et chef du Bureau des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme.

L'objectif principal du protocole d'accord est de fournir un cadre qui définit la portée et les formes de coopération entre les deux parties.

La signature du protocole d'accord est considérée comme le début de la mise en œuvre d'un vaste projet intégré dans le domaine de l'aviation civile, et des voyages en général pour lutter contre le terrorisme

Le coût du programme d'assistance technique (matériel, équipement, logiciels spécialisés, programmes de formation et de renforcement des capacités) qui sera fourni au Soudan est estimé à environ 45 millions de dollars.

Le protocole d'accord a défini le soutien apporté par les UN à la lutte contre les voyages de terroristes pour la mise en œuvre du projet soudanais dans les quatre domaines suivants : (1) Établir les cadres législatifs nécessaires pour réglementer la collecte, l'utilisation, la transmission, la rétention et le partage des données des passagers, conformément aux normes internationalement reconnues et aux droits de l'homme, (2) la structure institutionnelle du Centre soudanais de détection, également connu sous le nom d'Unité d'information sur les passagers (PIU), pour identifier les terroristes connus et présumés, y compris l'élaboration de la norme de procédures d'exploitation et de formation; (3) la coopération étroite avec le secteur de l'industrie des transports pour assurer la connectivité technique; (4) le support technique, y compris le don et le déploiement du système logiciel de voyage d'UN.

Le directeur principal du programme et le point focal des UNs communiqueront avec les équipes nationales de travail de mise en œuvre, qui seront établies par le gestionnaire de programme national principal.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.