Congo-Kinshasa: Au moins 39 morts dans des attaques de présumés ADF, dont la majeure partie en Ituri

C'est le bilan confirmé par le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l'homme. Le Kivu Security Tracker, la plateforme de surveillance de human rights Watch et du GEC, a même dénombré 43 victimes.

Les rebelles ougandais font officiellement l'objet d'opérations militaires depuis des mois, délogés de leurs principales bases dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu. Malgré tout, ils sont de plus en plus actifs, y compris dans la province voisine de l'Ituri.

Ces opérations ont eu pour conséquence d'entraîner une grande mobilité des ADF en plusieurs groupes qui aujourd'hui ont la possibilité de procéder à éliminer des attaques contre des cibles militaires mais également des cibles civiles.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.