Madagascar: Vanille - La campagne menacée dans le Nord

Fermeture. Aucun terrain d'entente de trouvé sur les prix de vente et d'achat entre les producteurs et les collecteurs de vanille dans le district d'Ambanja.

« Le désaccord persiste. Les collecteurs se sont abstenus d'afficher un prix d'achat bien précis tandis que nous avons inscrit un prix de vente bien en deça de l'acceptable en couvrant à peine nos frais de production » déplore déplore Sely Bemana, ancien maire de la commune d'Ambinany dans la région SAVA et président d'une coopérative de petits producteurs de vanille dans la zone nord du pays.

Ce petit producteur craignait, hier, une fermeture du marché de la vanille si les deux parties persistaient à camper sur leur première proposition chacun. Les collecteurs ont imposé un prix d'achat inférieur à cinquante mille ariary à l'ouverture de la campagne lundi dernier tandis que les producteurs estiment qu'ils ne peuvent descendre à moins de cent cinquante mille ariary pour pouvoir rester dans leurs frais. Les autorités compétentes ont ainsi décidé la fermeture du marché tant que ces deux parties ne se seront pas entendues sur un prix fixe.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.