Madagascar: Ambatovy - L'état d'urgence s'amplifie

Rapatriement du personnel expatrié. C'est la nouvelle mesure entreprise par la société minière afin de réduire les risques tant en terme de santé que de gestion de personnelle.

« Considérant l'arrêt de la production depuis le 6 avril 2020 et la quarantaine stricte des sites d'Ambatovy, la compagnie a décidé de rapatrier temporairement une grande majorité de son personnel expatrié et leurs familles ainsi que les expatriés de ses sous-traitants bloqués sur les sites , notamment pour avoir un nombre d'employés qui corresponde au niveau d'activités et réduire la pression éventuelle sur les services de santé, et aussi pour réduire les coûts de charges en l'absence de production et de revenus » explique les responsables de la société.

Les sites sont actuellement en situation de soin et de maintenance, avec des équipes réduites d'employés nationaux et expatriés. Ce rapatriement temporaire compte environ huit cent cinquante personnes de trente-neuf nationalités. Selon Ambatovy, « Ce rapatriement du personnel expatrié est temporaire, la compagnie compte reprendre la production dès que les conditions le permettront, avec l'ensemble du personnel national et expatrié. »

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.