Cameroun: Ngaoundéré - Des stratégies pour une bonne rentrée scolaire

Entre rencontres avec le corps enseignant et les parents d'élève, les chefs d'établissements de cette région mettent tout en œuvre pour une reprise des classes en toute sécurité.

Des salles de classe encore fermées. Des bâtiments aux murs décorés par des toiles d'araignées. C'est le visage qu'offre l'Ecole privée pilote protestante de Ngaoundéré le 18 mai dernier. A l'entrée de son établissement, le directeur Barsé Komna n'a de cesse de passer des coups de fil aux parents et à ses collaborateurs pour une réunion d'urgence. Le temps presse parce que l'école doit reprendre pour les classes d'examen le 1 er juin. L'annonce a été faite le vendredi 15 mai par le Premier ministre, chef du gouvernement. Et ça bouge dans les établissements scolaires de la ville de Ngaoundéré. Cette réunion préparatoire avec tous les maillons de la chaîne éducative vise à préparer cette rentrée scolaire d'un autre genre.

A l'ordre du jour, figure en bonne place la sécurité des enfants au cours de cette période de classe. « Avec les parents, nous allons plancher sur le respect des règles barrières parce que tout com- mence d'abord à la maison avant de continuer à l'école. C'est une affaire de tous et nous devons trouver une stratégie afin de bien encadrer les élèves non seulement pendant les cours mais surtout aux heures de récréation. Et une fois de retour à la maison, les parents doivent veiller au suivi. Chaque parent doit fournir des masques de protection à ses en- fants et s'assurer que ceux-ci sont régulièrement lavés à la main et re- passés », a expliqué Barsé Komna le directeur de l'Ecole privée protestant pilote de Ngaoundéré.

C'est le même branle-bas dans les établissements secondaires. Chaque responsable y va de sa stratégie pour que tout se déroule bien le jour dit. Aucune fausse note n'est permise. Des réunions avec le corps enseignant se focalisent sur les stratégies à adopter pour éviter la contamination à l'école. Au cours la dernière ren- contre préparatoire au Lycée classique de Ngaoundéré, l'on a tenu compte du volet sanitaire et un budget y a été alloué. Cette dotation va servir à la mise à la disposition des kits de santé tels que les seaux d'eau avec robinet et des thermo flashs. Pour mener à bien la lutte contre cette pandémie, les établissements vont suspendre les cours d'éducation physique et des prières collectives dans les collèges confessionnels. Dans la ligne de mire, figure aussi la lutte contre les marchés spontanés qui fleurissent autour de ces établisse- ments. Le seul hic, le déficit de salle de classe et des enseignants. Cette nouvelle façon de faire nécessite des moyens supplémentaires.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.