Cameroun: Extrême-Nord - Place aux derniers réglages

Des dispositions prises par la communauté éducative pour mettre les apprenants et les enseignants à l'abri de la pandémie du coronavirus.

« Ce sont nos amis tchadiens qui ne cessent de nous appeler à propos de la reprise des cours qui a lieu le 1er juin prochain ». Ces propos sont ceux d'un responsable de la scolarité à la Faculté des sciences juridiques et politiques que nous avons surpris au téléphone mardi dernier au campus universitaire de Ouro Tchédé à Maroua. Il sortait d'une réunion relative à la rentrée des cours du deuxième semestre. Des assises présidées par le Pr. Idrissou Alioum, recteur de l'université de Maroua.

Ici, les activités de ces derniers jours ont pour dénominateur commun, la reprise des cours lundi prochain. Pendant notre séjour dans ce campus, nous avons vu des agents de surface en train de mettre de la propreté dans les salles des cours : « tout le campus sera pulvérisé avant lundi prochain », nous souffle Aminou Ali, l'un d'entre eux. « Les dispositions sont en train d'être prises pour que tous les jours, les salles de cours soient pulvéri- sées», poursuit-il. Pour ce qui est du respect des règles barrières au Covid-19, on annonce le port obligatoire du masque facial, aussi bien pour les apprenants que pour le corps enseignant et autres personnels. Dans la même veine, les thermo-flashs sont acquis, de même que de nombreux seaux à robinet.

Dans le secondaire tout comme dans le primaire, les dispositions sont aussi prises pour un retour des cours dans les classes d'examen. Ces dernières semaines, Pierre Wangbous- soun, le délégué régional des Enseignements secondaires de l'Extrême-Nord est monté sur les anTennes de la Crtv, station régionale pour relayer les mesures édictées par sa hiérarchie concernant la pro- tection contre le Covid-19 à l'école, insistant ainsi sur les responsabilités qui incombent tant aux parents, aux élèves qu'au corps enseignant. Déjà, le 28 avril dernier, dans une corres- pondance adressée à ses collabo- rateurs départementaux, le délégué régional du Minesec traçait les pistes qui, si elles sont suivies, permettront à ce que le coronavirus reste loin des établissements scolaires. Lorsque nous nous sommes rendus à la délégation régionale de l'Education de base dans le cadre de ce reportage, il ne nous a pas été facile de rencontrer le patron des lieux.

Aminou Sanda Zoua était en concertation avec ses principaux collaborateurs. Ils étaient en train de mettre la dernière main sur les préparatifs de la rentrée avec une emphase sur le respect scrupuleux des mesures barrières. Ici, comme aux Enseignements secondaires, les cantines scolaires sont proscrites. Le délégué régional nous a fait savoir que toutes les écoles des villes où le coronavirus est déclaré, notamment Maroua et Kousseri, seront désinfectées avant lundi. En clair, sauf revirement de dernière minute, rien ne fait obstacle à la reprise des cours lundi prochain à l'Extrême- Nord

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.