Afrique de l'Ouest: COVID-19 - La BRVM a tenu sa première cérémonie virtuelle de cotation de titres

La Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) a organisé sa première cérémonie virtuelle cotation de titres dans son histoire. Ladite cérémonie a été organisée le mardi 26 mai 2020 avec les emprunts « TPCI 5,8 % 2020 - 2027 » et « TPCI 5,9 % 2020 - 2030 » qui ont été émis sur le marché financier régional de l'Uemoa sur la période du 12 au 27 février 2020 pour un montant total de 124 208 500 000 Fcfa.

C'est dans ce contexte de la pandémie liée au coronavirus que la Brvm a tenu , pour la première de son histoire, sa cérémonie de cotation titres.

Une cérémonie tenue, selon le communiqué de la structure, avec les emprunts « TPCI 5,8 % 2020 - 2027 » et « TPCI 5,9 % 2020 - 2030 » qui ont été émis sur le marché financier régional de l'Uemoa sur la période du 12 au 27 février 2020 pour un montant total de 124 208 500 000 Fcfa.

« La Brvm est prête à accompagner les Etats de l'Uemoa dans le financement de la reprise de la croissance post-crise à travers des émissions spécialisées comme les Social, Green, Climate and Sanitary bonds etc. » a rassuré, dans la foulée, son directeur général Dr Edoh Kossi AMENOUNVE.

Qui a exhorté toutes les parties-prenantes à se préparer aux crises futures dès maintenant en se donnant les moyens d'organiser et de financer autrement le développement du continent car, dit-il, on s'attendait à une crise financière, on a eu une crise sanitaire.

Le directeur général du Trésor public de Côte d'Ivoire a invité, quant à lui, les investisseurs à soutenir les actions du gouvernement ivoirien pour lutter contre cette pandémie de la Covid -19.

Cela, soutient enfin Jacques Konan ASSAHORE, à travers une souscription massive aux opérations du Trésor public de Côte d'Ivoire.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.