Cameroun: Reprise des cours le 1 er juin - La crise sanitaire prise en compte

Désinfection des établissements, répartition des élèves par classe, installation des points de lavage des mains. La mobilisation est générale dans les établissements scolaires et universitaires à quelques jours de la reprise.

L undi 1er juin est un jour spécial au Cameroun. Conformément aux indications du gouvernement, les élèves des classes d'examen du triangle national devraient renouer avec l'école. Ceci après plus de deux mois d'interruption des cours, pour cause du Covid-19. Les pouvoirs publics ayant pris les dispositions utiles compte tenu de la crise sanitaire actuelle, les apprenants du pays vont pouvoir être de nouveau face au mythique tableau noir.

Question de leur éviter une année blanche et tout ce que cela entraîne comme conséquences. Ainsi, pour garantir une sécurité sanitaire aux jeunes qui reprennent le chemin de l'école en pleine pandémie du Covid-19, la mobilisation est presque générale dans les établissements scolaires du pays. L'apprentissage est important dans la vie d'un être humain, mais la santé n'a pas de prix. Les chefs d'établissements l'ont bien compris. Et depuis des jours, des dispositions sont prises afin qu'aucune contamination ne soit enregistrée dans ces lieux. Le Cameroun a franchi la barre des 5000 cas, il ne serait pas bon que les enfants viennent encore gonfler le chiffre des contaminés. Du coup, du primaire au supérieur, en passant par le secondaire, l'heure est aux préparatifs de la reprise des classes en toute sécurité sanitaire.

Désherbage, désinfection des salles de classe, installation des dispositifs de lavage des mains, réaménagement des espaces de cours pour respecter la distanciation physique. Et ce n'est pas tout. Ailleurs, notamment dans les établissements à effectifs pléthoriques, un apprentissage à mi-temps a été mis en place afin que la distanciation physique des enfants soit respectée. Sans oublier que dans certaines structures, des marques ont été portées sur les table-bancs pour indiquer aux élèves où s'installer, les récréations et les cours d'éducation physiques ont aussi été suspendues. Les mesures barrières doivent être respectées et les chefs d'établissements semblent y tenir.

Ce n'est pas qu'à l'école que la préparation est en cours. En famille également, les parents sont au four et au moulin. Pendant que certains s'interrogent sur l'opportunité de cette reprise alors que le Covid-19 dicte sa loi, d'autres ont déjà pris des dispositions pour protéger leurs progénitures. Achat des masques, assignation de véhicules pour le transport des enfants, sensibilisation régulière des petits sur l'importance du respect des mesures barrières... A quelques jours de la reprise des classes, CT a pris le pool des préparatifs à travers le pays. Question de rassurer ceux qui hésitent encore à envoyer leurs enfants à l'école le 1 er juin prochain

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.