Congo-Brazzaville: Football - Le président Gabriel Amisi quitte V.Club

Ça y'est ! Le général Gabriel Kumba, dit Tango four, ne présidera plus aux destinées de l'AS V.club. Cet officier de l'armée réputé grand passionné de football croit le moment venu de prendre sa retraite pour se consacrer à autre chose.

Après près de douze années de bons et loyaux services rendus au sein du club vert et noir de Kinshasa, Gabriel Kumba vient de jeter l'éponge en prenant congé de ses athlètes et des supporters. Conseiller à la direction de marketing du club, le Dr Noah s'est donné la charge d'annoncer officiellement la nouvelle devant la presse le jeudi 28 mai. Ce qui passait encore, il y a quelques jours, pour une simple rumeur, vient de prendre aujourd'hui une toute autre connotation, celle de la vérité. « C'est un moment de joie et de regret. Son corps a besoin de prendre un peu du repos puisqu'il a aussi des responsabilités au pays. Il a estimé également que considérant qu'il a suffisamment servi V.Club pendant douze ans, le moment était venu de prendre sa retraite en qualité de président », a lâché celui qui parlait au nom du président démissionnaire.

Des indiscrétions ont laissé entendre qu'une crise couvait au sein du club sur fond d'une fronde orchestrée contre le général-président qui n'était plus en odeur de sainteté avec une clique des supporters manipulés par quelques responsables du club. Tango four dont le bilan à la tête du club n'est pas aussi étincelant que cela en douze années de gestion s'était inscrit dans une logique de business consistant en la vente des joueurs, sans un projet ambitieux pour le club, allèguent ses détracteurs. Pour ces derniers, en effet, le général-président n'avait aucun souci de hisser V.Club au firmament des clubs qui comptent à l'échelle continentale pour avoir raté deux finales d'affilée de coupes d'Afrique alors qu'il en avait les moyens. Ils estiment que le général Gabriel Amisi s'est servi de V.Club en augmentant son capital financier au détriment des intérêts du club.

Une autre opinion, au sein du V.Club estime à contrario que cet officier supérieur de l'armée a beaucoup fait, lui qui a trouvé V.Club pratiquement dans la rue. Arrivé en 2008 après des moments de turbulences au sein du club, il a dû stabiliser l'équipe et grâce à son management, V.Club est redevenu régulier sur le continent. Par deux fois, il a atteint les finales des interclubs africains (en 2014 en Ligue des champions devant Entente Setifienne d'Algérie et, en 2018, en Coupe de la Confédération face à Raja de Casablanca du Maroc). Toutefois, Gabriel Amisi, en tant que V.clubien invétéré, maintient le cordon qui le rattache à son club qu'il va désormais suivre à distance. « À chaque fois que le besoin se fera sentir, il apportera son soutien. Il part, mais il laisse à l'équipe tout l'effectif des joueurs, tout le patrimoine immobilier ainsi que tous les charrois en faveur de l'équipe », a indiqué le porte-parole occasionnel de Gabriel Kumba Amisi. A noter que cette démission devra être actée, selon les textes, par le conseil suprême. Cet organe des sages devrait se réunir incessamment pour approuver ou désapprouver le départ du président.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.