Angola: EKA arrête de produire en juin

Dondo — La brasserie EKA, située à Dondo, municipalité de Cambambe, province de Cuanza Norte, envisage de suspendre la production à partir de juin de cette année, en raison de l'augmentation des coûts d'exploitation.

L'arrêt de production de la brasserie, selon son directeur général, Marc Mayer, qui s'est entretenu jeudi avec l'ANGOP, pourrait mettre 147 travailleurs au chômage.

Marc Mayer a révélé que l'entreprise est confrontée à des problèmes de trésorerie "énormes", aggravés par les difficultés d'achat de matières premières et de pièces détachées pour la maintenance.

Les dépenses d'achat de matières premières et de pièces détachées, a-t-il déclaré, consomment au total 70% des revenus de l'entreprise, sans avancer de données de facturation, une situation qui impliquait une réduction significative du volume de production.

Selon le responsable, en raison de cette réalité, le reste des ventes de l'entreprise ne revient qu'au paiement des impôts et des salaires des travailleurs, une raison qui a conduit à la décision de cesser ses activités.

Il a expliqué qu'en ce moment, l'entreprise travaille avec 197 travailleurs, dont 147 seront licenciés en raison de la résiliation des contrats signés pour une durée limitée et 50, avec des contrats pour une durée indéterminée, peuvent rester pour assurer le maintien des services minimaux de l'entreprise.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.