Congo-Brazzaville: Vente d'œuvres d'art - Les clients aux abonnés absents

Dans les deux principaux marchés d'œuvres d'arts africains, spécialisés dans la vente des statuts, tableaux et des objets de décoration, les clients se font rares. La crise sanitaire liée à la covid-19 affecte fortement l'écoulement des marchandises.

Les vendeurs ont vu baisser leurs recettes à la suite de la fermeture des frontières et à l'arrêt des activités économiques. Devant les étalages du marché de la rue Mbochis et ceux du grand centre artisanal de plateau ville, situé dans le 3e arrondissement de Brazzaville, les touristes qui affluaient autrefois sont aux abonnés absents. « Auparavant les ventes étaient plutôt bonnes mais depuis la fermeture des frontières et cette crise de covid-19, les clients ne viennent presque plus », a déclaré Kina Antony, vendeur sur la rue Mbochis.

Pour s'adapter au contexte actuel, le sculpteur Thierry Odinga s'est mis à confectionner des maquettes de jeux de société. « Ce qui marche présentement se sont les jeux. C'est pourquoi je me suis lancé aussi dans la confection des jeux de dame, de ludo et celui du jeu congolais le ngola », a-t-il fait savoir. Le marché plateau ville est l'un des plus anciens marchés d'arts du Congo créé dans les années 1950. On retrouve ici toute une panoplie des œuvres d'arts et de décoration.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.