Cote d'Ivoire: PDCI/Maurice Kakou Guikahué aux militants - "Il ne faut pas toujours crier à la fraude"

Le mercredi 27 mai 2020, au sortir d'une rencontre avec les délégués communaux et départementaux au siège du parti à Abidjan-Cocody, le Secrétaire exécutif du Pdci-Rda, Maurice Kakou Guikahué a encouragé les militants et sympathisants du parti septuagénaire au travail sur le terrain à l'effet de convaincre les électeurs plutôt que de porter des accusations de fraude contre untel.

« Il y a des gens qui parlent de fraude, mais nous pensons qu'il ne faut pas toujours crier à la fraude mais il faut travailler. Car si des gens fraudent que toi tu travailles, tu peux les dépasser. Nous avons dit que nous devons avoir un esprit de conquête et non de requête.»., a-t-il préconisé.

Relativement à la révision du fichier électoral prévue du 10 au 24 juin 2020 sur l'ensemble du territoire national, Maurice Kakou Guikahué a demandé aux militants et responsables politiques à prendre à bras le corps cette opération.

Et ce, a-t-il argumenté, pour favoriser le retour au pouvoir du Pdci-Rda au soir du 31 octobre 2020. D'où son appel à la mobilisation et à la solidarité générale : « Quand tu es dans l'opposition que tu veux prendre le pouvoir, c'est comme quelqu'un qui met sa main dans la gueule d'un chien berger allemand. Cela n'est pas facile. Il faut s'armer de courage et être moralement fort.

Et nous le pouvons. Il y a des signes qui montrent que le Pdci peut revenir au pouvoir, mais il faut une mobilisation générale car ce n'est pas le fait de quelques individus. Tous les militants doivent se mobiliser pour cette opération.

Si tous les cadres du Pdci et militants du Pdci se mobilisent sur toute l'étendue du territoire, chacun donne, ne serait-ce que 2000f, nous bouclons cette opération. Je voudrais donc lancer un appel à la solidarité générale.

Qu'on soit secrétaire exécutif, vice-président, membre du Bureau politique, même les secrétaires de section, tous doivent s'impliquer dans cette opération.

Au nom du président Henri Konan Bédié, je lance un appel à la mobilisation générale pour réussir cette opération, car cette année, nous sommes plus que mobilisés pour cette opération de révision électorale.».

Dans son invite spécifique aux délégués communaux et départementaux, il a indiqué : « Le timbre pour faire l'opération coûte 1000 F Cfa soit 500 F Cfa pour le jugement et 500 F Cfa pour le certificat de nationalité.

Si quelqu'un donne 10 000 F Cfa, il fait pour 10 personnes. Quelqu'un peut donner 20 000 F Cfa pour 20 personnes.

Celui qui donne 1 million F Cfa fait pour 1000 personnes. Donc, si on mobilise toutes les forces vives, il y aura des résultats insoupçonnés. C'est la capacité des délégués à mobiliser les cadres qui est à l'épreuve. Nous leur avons dit qu'ils aient un esprit de conquérant.».

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.