Madagascar: Marc Ravalomanana - « Manjakamiadana a été dénaturé »

La polémique autour de la construction d'un colisée au sein du palais de la Reine a été abordée par l'ancien président Ravalomanana, hier soir, lors d'une émission spéciale sur la chaîne MBS.

A l'instar des personnalités politiques, l'ancien président Marc Ravalomanana a également son mot à dire concernant la construction du « colisée » au sein du palais de la Reine. D'ailleurs, à ce sujet, il s'est rendu à Anatirova, hier matin. Une visite qui n'aurait pas été autorisée. Même ceux qui étaient sur les lieux n'ont pas été prévenus de cette visite. Notons qu'il a été accompagné, à cette occasion, des députés et sénateurs issus du parti TIM. Faut-il rappeler que le palais de la Reine a été incendié le 6 novembre 1995. Sur ce sujet, le fondateur de l'empire Tiko a donné son avis, lors d'une émission spéciale sur la station MBS, hier à 19h30. Comme il fallait s'y attendre l'ancien président s'est opposé à l'implantation de ce colisée dans l'enceinte du Rova. « Manjakamiadana a été dénaturé », a-t-il soutenu. Et lui de proposer qu'il faudrait construire ce colisée ailleurs.

Contribution. Faut-il rappeler que du temps où il a été président de la République, les travaux de réhabilitation du Rova ont débuté en 2005. Il a nommé, à cette occasion, Mejamirado pour mener toutes les études y afférentes afin de réhabiliter le palais de la Reine. Selon Marc Ravalomanana, « tout un chacun a offert sa contribution, et même la diaspora a apporté sa pierre à l'édifice». Toujours est-il qu'après les évènements de 2009, les travaux ont été suspendus. Et que 10 ans après, l'on a assisté à la reprise de la réhabilitation du Rova. Plus précisément, le 11 avril 2019, le président Andry Rajoelina a procédé au lancement officiel de la reprise des travaux.

Transparence. Toujours lors de cette émission spéciale, le Coronavirus a été aussi abordé. L'ancien président a notamment demandé plus de transparence dans la gestion et la distribution des aides données par l'Etat ainsi que les aides octroyées par les partenaires techniques et financiers. Il a également demandé plus de transparence dans la manière dont est menée la lutte contre le Coronavirus. A propos du confinement, il estime que cela devrait continuer, mais qu'il soit toutefois suivi de mesures d'accompagnement, étant donné son impact sur le plan économique et social.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.