Madagascar: Épidémie - Des salariés d'Ambatovy quittent le pays

Des ressortissants étrangers, salariés de la compagnie minière Ambatovy, ont quitté la Grande île mercredi. Près de deux cents personnes, salariés et leurs familles ,ont d'abord été transportés par la compagnie aérienne Tsaradia en trois vagues dans la journée du mercredi, au départ de l'aéroport d'Ambalamanasy à Toamasina à destination d'Ivato. Un avion de la compagnie Qatar Airways, affrété par la compagnie Ambatovy, les attendait à l'aéroport d'Ivato, au petit matin d'hier. Les salariés étrangers ont pris un vol à destination de Doha, au Qatar. De là, ils prendront chacun leur destination.

Ravinala Airports se réjouit de l'arrivée de ce vol, une grande première en effet que l'aéroport d'Antananarivo accueille le premier vol de la compagnie aérienne Qatar Airways. « Nos remerciements à toute l'équipe de Ravinala Airports ainsi que les entités aéroportuaires pour leur mobilisation durant le traitement de ce vol », fait savoir le gestionnaire de l'aéroport international d'Ivato sur sa page facebook.

Cependant, le départ des employés d'Ambatovy, dicté sans doute par la recherche de meilleures conditions de traitement sanitaire face au Covid-19, remet en question la situation du climat des investissements à Madagascar. Des syndicalistes ont déjà montré du doigt les diverses formes de stigmatisation auxquelles sont victimes les employés d'Ambatovy, dans cette épidémie. Ce départ massif fait, par ailleurs, poser des craintes sur le devenir du secteur minier après-covid.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.