Madagascar: Cent cinquante jeunes filles s'initient à l'hygiène menstruelle

« Les règles ? » Cela reste un sujet tabou au niveau des ménages. Soit les parents ne s'intéressent pas tellement à la santé sexuelle de leurs filles, soit ces dernières restent réservées et discrètes et n'en parlent pas à leurs parents.

Hier, journée mondiale de l'hygiène menstruelle, l'organisme non gouvernemental Sages-femmes (Safem) a remis des kits de menstruation dont des paquets de serviettes hygiéniques à cent cinquante jeunes filles du fokontany Manarintsoa Atsinanana. « Notre organisme a mis en place un centre de santé, d'éducation et de bien-être pour jeunes filles de 12 à 18 ans et nous collaborons avec des sages-femmes. Quand les jeunes filles ont leurs premières règles, elles ont besoin d'encadrement et de conseils, notamment sur l'hygiène car si elles négligent cette petite attention, elles s'exposent facilement au risque du cancer du col de l'utérus », soutient Sabrina Marengy, chef de projet Safem.

Dans ce fokontany, des jeunes filles se dispensent d'assistance. Marina Rasoarivelo, 14 ans explique que cela fait deux ans qu'elle a eu ses règles. Le premier saignement l'a troublé mais la conversation entre mère et fille l'a rassurée, en une journée elle change deux fois de serviette.

Quant à Finoana Harimalala, elle ne cache rien à sa mère et sa grande sœur. « Nous communiquons beaucoup. J'utilise des serviettes hygiéniques et je les change trois fois par jour pour éviter les mauvaises odeurs », souligne-telle. Mihaja Andriamanantena, 16 ans raconte que sa mère lui conseille de faire attention au comportement et aux hommes. Le centre Safem assure des animations en matière d'éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle leur permettant de se sentir à l'aise par rapport à l'hygiène menstruelle, l'adolescence et les relations amoureuses.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.