Madagascar: Patrimoine - Marc Ravalomanana désapprouve la construction du Colisée

Les débats sont loin d'être achevés sur la construction du Colisée dans l'enceinte du palais royal de Manjakamiadana.

L'ancien président Marc Ravalomanana monte au front et désapprouve l'initiative de l'actuel pouvoir d'installer cette nouvelle forme d'infrastructure dans le lieu. En marge de son déplacement dans le chantier en cours, hier à Anatirova, accompagné des parlementaires élus sous l'étendard du Tiako i Madagasikara, Marc Ravalomanana a constaté de visu les travaux. « Le palais de la Reine de Manjakamiadana symbolise la souveraineté nationale. Ce qui se passe au Rova n'est pas une réhabilitation mais une construction. Le patrimoine est tout à fait défiguré », s'est-il insurgé lors d'une émission diffusée sur ses chaines privées.

Le déplacement imprévu de Marc Ravalomanana à Manjakamiadana a suscité des réactions dans le microcosme politique. Une semaine après la visite de chantier effectuée par le ministre de la Communication et de la culture, Lalatiana Rakotondrazafy Andriantongarivo, personne ne s'attendait à ce que la construction du Colisée, dont l'esprit est fondé sur la sauvegarde de la souveraineté du pays après la capitulation de la Reine Ranavalona III devant les colonisateurs, de redorer l'histoire du pays, soit transformée en des débats politiques. Si les observateurs ont émis leur opinion sur ce Colisée construit en plein cœur du Rova, actuellement, l'ancien président Marc Ravalomanana sort finalement de son silence.

Étant initiateur du projet de réhabilitation du Rova durant son temps de pouvoir, le président national du Tiako i Madagasikara de marteler « d'avoir également réalisé les 80% des travaux ». Bien que l a mise en pl ace du Colisée se trouve au centre de désaccord ces derniers temps, le gouvernement n'entend pas faire machine arrière sur l'achèvement de ce qu'il a commencé avant la célébration du 60ème anniversaire du retour de l'indépendance.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.