Tunisie: Gare au feu !

Alors que l'été approche à grands pas et que le mercure est à la hausse, le feu représente une menace et peut provoquer plusieurs sinistres, la lutte contre les incendies est une priorité pour les sapeurs-pompiers qui se déploient sur tous les fronts pour sauver des vies humaines et préserver les biens.

En effet, chaque été, ils sont la cause de la perte de milliers d'hectares qui partent en fumée. Mais voilà que la prolifération des foyers de feu un peu partout dans diver localités tunisiennes, qu'elle soit d'origine criminelle, naturelle ou accidentelle, est un défi supplémentaire pour ces glorieux soldats qui s'engagent avec courage et bravoure pour maîtriser les flammes. N'empêche, les pompiers doivent quand même intervenir partout où il y a des flammes. Et c'est justement là, en cas de sinistre, que l'on assiste à des scènes récurrentes où des pompiers ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver l'eau, principal agent extincteur du feu.

C'est que l'absence de vision prospective de l'évolution des cités a donné naissance à des villes chaotiques dont la dimension urbanistique n'intègre pas les caractéristiques opérationnelles.

L'absence de moyens d'extinction à proximité des lieux d'intervention des sapeurs-pompiers tels que les points d'eau, les bouches et poteaux d'incendie et l'inexistence de robinets d'incendie armés, colonnes sèches et colonnes en charge, prouvent que l'importante évolution spatiale des villes révèle des anomalies bizarroïdes qui attestent que les différents acteurs normalement associés à ce genre de conception d'ensemble ont finalement opéré chacun seul dans son champ d'action à sa guise. Ce qui ne fait que compliquer la tâche et aggraver le danger en cas de sinistre.

De ce fait, l'amélioration de la sécurité au sein de ce type de quartiers s'avère plus qu'indispensable. Il serait plus qu'opportun que les services de la Protection civile procèdent à une inspection régulière des installations de lutte contre les incendies dans ce genre d'agglomération.

Il s'agit aussi d'apprécier la situation réelle de la sécurité extérieure des villes et de veiller à la disponibilité de points d'eau tels que les réservoirs et bornes à incendie dans tous les quartiers ou de préconiser les solutions adéquates prenant en compte les diverses contraintes architecturales et techniques pouvant entraver l'intervention des sapeurs-pompiers.

Ce sera aussi une occasion pour s'assurer de la bonne circulation des engins de lutte contre les incendies dans leur accès à des sites difficiles d'accès.

A La Une: Tunisie

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.