Burkina Faso: Journée internationale des Casques bleus le 29 mai - Hommage au caporal Abdoulaye Zerbo lors d'une cérémonie à l'ONU

Le Secrétaire général de l'ONU rendra hommage aux Casques bleus qui ont perdu la vie au service de la paix et décernera le prix du Militaire de l'année pour la défense de l'égalité des genres

La Journée internationale des Casques bleus de l'ONU sera observée, le vendredi 29 mai 2020, au siège de l'Organisation, à New York. Le Secrétaire général, António Guterres, déposera une gerbe en l'honneur de tous les Casques bleus tombés sous le drapeau de l'ONU depuis la première mission de paix en 1948. Il présidera également une cérémonie de remise de la Médaille Dag Hammarskjöld décernée à titre posthume aux 83 militaires, policiers et personnels civils qui ont perdu la vie en 2019.

L'un des militaires à être honoré est du Burkina Faso : le Caporal Zerbo ABDOULAYE, qui servait au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Le Secrétaire général remettra par ailleurs le prix du « Militaire de l'année pour la défense de l'égalité des genres » à la Commandante Carla Monteiro de Castro Araujo, officière de la marine brésilienne travaillant à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) et au Major Suman Gawani de l'armée indienne, observatrice militaire de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) lors d'une cérémonie en ligne.

Créé en 2016, le « Prix du Militaire de l'année pour la défense de l'égalité des genres » décerné par les Nations Unies reconnaît le dévouement et les efforts d'un soldat de la paix dans la promotion des principes de la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité. Pour la première fois, deux Casques bleus recevront conjointement le prix pour leur contribution à cette cause importante.

Dans un message vidéo à l'occasion de cette Journée, le Secrétaire général a dit : « En cette journée, nous rendons hommage à plus d'un million de femmes et d'hommes qui ont servi comme soldats de la paix des Nations Unies, et aux plus de 3 900 Casques bleus qui ont perdu la vie dans l'exercice de leurs fonctions. Nous exprimons également notre gratitude aux 95 000 civils, policiers et militaires actuellement déployés dans le monde entier. Le défi auquel ils font face aujourd'hui est l'un des plus grands qu'ils n'aient jamais eu à relever : s'acquitter de leurs mandats en matière de paix et de sécurité tout en aidant les pays à lutter contre la pandémie de la COVID-19 ».

Le Burkina Faso est le 15e pays contributeur de troupes et de policiers aux opérations de maintien de la paix de l'ONU. Plus de 1 450 soldats et policiers burkinabè sont actuellement déployés dans les missions de l'ONU à Abyei, en République Centrafricaine, en République démocratique du Congo, au Liban, au Mali, au Sahara occidental, au Soudan et au Soudan du Sud.

« Le thème de la commémoration retenu cette année - Les femmes dans le maintien de la paix- souligne leur rôle central dans nos opérations. Les femmes disposent souvent d'un meilleur accès aux communautés que nous servons, ce qui nous permet d'améliorer la protection des civils, de promouvoir les droits humains et, de manière générale, de mieux remplir notre mission. Pourtant, les femmes ne représentent toujours que 6 % du personnel en uniforme - militaires, policiers, personnel judiciaire et agents pénitentiaires - des missions. Alors que nous célébrons le 20ème anniversaire de la résolution 1325 du Conseil de sécurité sur « Les femmes, la paix et la sécurité », nous devons faire davantage pour assurer une représentation égale des femmes dans tous les domaines de la paix et de la sécurité », a-t-il ajouté.

« Alors que nous faisons face au défi de la pandémie de la COVID 19 et que les Casques bleus continuent de s'acquitter de leur mandat, la participation pleine et égale des femmes aux opérations de paix et aux processus de paix et de décisions politiques est indispensable pour assurer la protection des civils et pour bâtir une paix durable », a souligné Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix.

« La participation des femmes aux opérations de paix revêt aujourd'hui une importance particulière car les soldates de la paix sont en première ligne pour aider à combattre la COVID-19, et doivent jouer un rôle clé dans les initiatives de lutte contre la pandémie au niveau international, national et local », a-t-il ajouté.

La Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies a été établie par l'Assemblée générale en 2002 pour rendre hommage à tous les hommes et femmes servant dans les opérations de maintien de la paix de l'ONU et pour honorer la mémoire de ceux qui ont donné leur vie pour la cause de la paix. L'Assemblée générale a proclamé le 29 mai Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies, car c'est à cette date, en 1948, que la première mission onusienne de maintien de la paix - l'ONUST- a commencé ses opérations en Palestine.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.