Burundi: Présidentielle - Le CNL dépose un recours devant la Cour constitutionnelle

Arrivé deuxième du scrutin avec 24% des voix, Agathon Rwasa, le président du parti, affirme avoir produit des preuves qu'il y a eu une fraude massive lors de l'élection du 20 mai. Une élection qui a vu la victoire du candidat du parti au pouvoir, Évariste Ndayishimiye. Agathon Rwasa a pourtant dit à plusieurs reprises ne se faire guère d'illusions sur l'issue de la procédure.

Nous avons préféré utilisé cette voie qui est légale, c'est à dire le mécanisme est prévu pour régler tout contentieux électoral et c'est bel et bien la Cour constitutionnelle a qui il faut s'adresser en premier lieu et nous avons fournis toutes les preuves qui démontrent à satisfaction la fraude massive qui a émaillé le scrutin du 20 mai 2020.

Alors nous espérons que cette Cour va se prononcer là-dessus et va tenir en considération toutes les preuves fournies pour montrer que les résultats qui ont été proclamés ne collaient pas avec le choix du peuple burundais.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.