Burkina Faso: Conservation des produits maraîchers - Loumbila dispose d'une chambre froide

Le ministre d'Etat, ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Siméon Sawadogo, représentant le Premier ministre, a inauguré, le jeudi 28 mai 2020 à Loumbila, dans le Plateau central, une chambre froide qui va permettre de conserver et stocker les produits maraîchers.

Finis les soucis de conservation et de stockage des produits maraîchers chez les producteurs de la commune de Loumbila. Ils ont désormais une chambre froide qui va leur servir de « grenier ».

Le jeudi 28 mai 2020, le nouveau bâtiment a été inauguré par le ministre d'Etat, de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Siméon Sawadogo, représentant le Premier ministre. Bâtie sur une superficie de 4 080 m2, l'infrastructure a une capacité de 1 760 tonnes.

Elle comprend quatre compartiments, faisant office de chambre froide, des bureaux administratifs, une salle technique, une salle pour le groupe électrogène, des toilettes équipées de casiers et un parking. D'un coût global de 730 millions F CFA, le bâtiment a été entièrement financé par le budget de l'Etat.

Selon le ministre de l'Agriculture et des Aménagements hydroagricoles, Salifou Ouédraogo, la chambre froide permettra de maintenir la fraîcheur, la saveur et la qualité nutritionnelle des fruits et des légumes, d'offrir aux consommateurs des produits hygiéniques et de bonne qualité et de stocker toutes les semences de pomme de terre dans les conditions requises.

« Son fonctionnement va aussi créer des emplois directs et indirects dans la filière maraîchère. Pour ce faire, elle sera mise en affermage dès le mois de juin pour permettre à une structure, qui sera retenue, pour sa gestion», a-t-il ajouté.

Pour le représentant du Premier ministre, ce bâtiment vient résoudre l'épineuse question de conservation des produits alimentaires tant pour le producteur que pour le ministère en charge de l'agriculture.

Ce bâtiment peut contenir 1760 tonnes de produits maraîchers.

« Aujourd'hui, c'est un ouf de soulagement et une lueur d'espoir pour l'ensemble du pays. L'ambition est de doter chaque région d'une chambre froide. C'est un effort à encourager », a souligné Siméon Sawadogo.

De l'avis du maire de Loumbila, Paul Ilboudo, l'infrastructure, de portée nationale, est d'un grand intérêt pour booster la production maraîchère.

« Désormais, nous avons la possibilité de stocker nos produits et nos semences ici. Cela va nous galvaniser à produire davantage parce qu'on dispose d'un lieu de stockage.

Ce qui va accroître le rendement chaque année. C'est donc une chance pour nous d'avoir cette infrastructure», a confié le producteur Abdoulaye Sanfo.

Et le maire de poursuivre que c'est une preuve de la volonté de l'Etat d'accompagner les producteurs.

A cet effet, le conseil municipal envisage d'établir une ceinture de protection de 100 m autour de barrage afin de stopper l'ensablement et l'aménagement d'une bande de 300 m pour la production agrosylvopastorale.

A entendre M. Ouédraogo, le gouvernement s'est lancé dans une dynamique de doter chaque région d'une chambre froide afin de pallier le problème de conservation de ces produits.

L'avènement de la pandémie de la COVID-19 a démontré cette nécessité. « Car, on a constaté beaucoup de dégâts surtout les pommes de terre dans les zones de production qui ont pourri », a-t-il soutenu.

Pour l'heure, il a invité les bénéficiaires à en faire bon usage et les a rassurés que des dispositions sont prises pour veiller à une utilisation efficiente.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.