Cameroun: Richard Bona déshabille le colonel retraité Didier Badjeck

Les multiples sorties de Richard Bona ne plaisent toujours pas aux défendeurs du pouvoir en place au Cameroun. Et surtout la récente colère de l'artiste contre les organisateurs des Canal2'Or est venue inciter le courroux de ces derniers.

L'ex porte-parole de l'armée camerounaise dit n'avoir désormais qu'un «profond mépris» pour le musicien à qui il reproche d'avoir jeté à la poubelle un trophée-récompense des Canal2'Or:

«Monsieur Richard Bona, j'avais de l'estime pour vous, mais vous venez de la détruire pour qu'elle se transforme en un profond mépris. Vous avez insulté tout un peuple, toute une nation.

Qui vous en donne l'outrecuidance, vous qui devenez les vrais singes d'une société occidentale atone, en perte de repères et de valeurs».

Hier jeudi, 28 mai 2020, l'artiste résidant aux Etats-Unis a répliqué par le même truchement de Facebook. «Vous n'avez jamais été un fan. Vous ne le serez jamais...Vous n'avez pas la compétence de cette circonstance...

On le sait que toute opposition à Bona au 237 est un appel de balle au Roi Biya.La retraite vous donnant du vertige vous voulez déjà vous replacer dans la nauséabonde...

Demande la recette à Charles Ndondo de Crtv. De grâce allez-y sans le nom Bona.Votre bilan n'est pas du tout éloquent cher CORONEL-19», lance-t-il.

«1- lorsque des femmes et enfants se font tirer à bout portant dans le Nord, vous avez tous nié a block que ce n'était pas votre armée. Alors que vous le saviez que c'est bien la vôtre.

2- Ngarbuh idem

3- Lorsqu'on décide de m'interdire du territoire, Sans aucun motif,vous êtes tous silencieux comme une sardine.

4- vous avez transformé une armée de protection en une milice de répression de votre population...

5- on vous a vu l'arme en main.

Imaginez une minute que je joue de la guitare comme vous maniez votre arme...

Ce serait comme mettre le clignotant à gauche et tourner à droite». Poursuit Richard Bona.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.